Expos

Olivier Lossi nous parle de l’exposition  « Aux extrémités de notre univers » de Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger au Musée de Valence

Olivier Lossi nous parle de l’exposition « Aux extrémités de notre univers » de Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger au Musée de Valence

06 juin 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Olivier Lossi est Attaché de conservation et Responsable Pôle des publics au Musée de Valence, art et archéologie qui expose jusqu’au 29 septembre Aux extrémités de notre univers de Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger. Interview

Vous exposez Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger, qui travaillent à la frontière de l’organique et de l’artificiel, quelle est le lien entre leur travail et le Musée de Valence?

Et bien nous sommes, sans doute, le seul musée de France à posséder dans nos collections une œuvre de ces artistes. C’est paysage au grand galop, une installation/environnement qui accueille les visiteurs dans le parcours des collections permanentes. Œuvre dont nous avons fait l’acquisition en 2013 pour la réouverture du musée.

Leurs œuvres sont très spectaculaires, comment le public est-il amené à circuler dans les installations ?

Très simplement, chaque visiteur visite à son gré le musée et déambule dans nos collections. Les artistes ont disséminé leurs œuvres dans plusieurs salles en écho aux œuvres ou aux artefacts archéologiques qui s’y trouvent.

Leur avez-vous demandé de créer « Aux extrémités de notre univers » pour le musée ? D’ailleurs, d’où vient ce beau titre ?

Non c’est de leur propre initiative que cette œuvre existe. C’est effectivement le titre éponyme de cette exposition et une sorte de point d’orgue dans la visite de l’exposition. Un environnement immersif mêlant installation et projection multimédia.

Quel est le parcours de cette exposition un peu particulière ?

Le parcours c’est le visiteur qui le décide. Pour ce faire chaque personne reçoit un document d’aide à la visite lui permettant de repérer les emplacements des œuvres dans le musée.

Est-ce que des ateliers sont organisés pour les enfants ?

Oui tout à fait ! Intitulé « Vers l’infini… » ils auront lieu les mercredis 10 et jeudi 11 juillet et les mercredis 11 et 25 septembre. Ateliers pour les 6 à 12 ans.

Autour de cette exposition, il y a une programmation culturelle totalement folle, pouvez-vous me raconter ce qu’il va se passer et comment vous l’avez pensée ?

Une programmation totalement folle ? Non ! Simplement des événements qui font écho au travail de Gerda & Jörg. Du Yoga pour être calme et en référence à deux œuvres : exercice pour les yeux et exercice pour la respiration. Des ateliers d’écritures et la résidence d’une poétesse pour permettre aux personnes de créer eux-mêmes des univers créatifs autour de l’œuvre de ces deux artistes. Et trois séances de cinéma avec des films proposés par les artistes et qui sont en écho à leurs créations…

Musée de Valence, Art et Archéologie
4, place des Ormeaux
26000 Valence
04 75 79 20 80
Informations et réservations ici

Simon Tanguy : « La danse est le relais de la parole »
Cao Fei mêle art contemporain et archives au Centre Pompidou
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *