Expos
Lucia Wainberg en quête de notre essence universelle

Lucia Wainberg en quête de notre essence universelle

07 juillet 2022 | PAR David Hanau

 

 

Pour sa première exposition sur le sol européen, l’artiste Franco-Uruguayenne Lucia Wainberg a choisi de présenter « Sparks Of Life » à la Charim Galerie de Vienne. Une tentative de faire émerger notre singularité d’êtres vivants « uniques » aux confins de l’infiniment grand et de l’infiniment petit.

Sparks Of Life – Jusqu’au 29 juillet à la Charim Galerie, Schleifmühlgasse, Vienne, Autriche 

 

« Il y a quelque chose de sincère et d’authentique dans ce que je fais. Et dans cette sincérité, il y a le rapport au divin… Cette exposition, c’est peut-être une tentative de mettre « le divin » dans un morceau de toile, par une abstraction poétique.  Au départ, je voulais appeler mon exposition « la couleur du Chaos ». Mon idée est de permettre aux visiteurs de visualiser ce que cela signifie d’être « vivant » sur Terre. Il y a quelque chose dans l’humain qui est à la fois fragile et magique. Au fond, c’est une réflexion sur l’unité et la diversité, une réflexion sur le devenir du monde… »

 

En franchissant les portes de l’exposition « Sparks Of Life » de Lucia Wainberg à la Charim Galerie, on est immédiatement saisi d’une étrange sensation… Comme lorsqu’on sort d’une salle obscure en plein soleil après y être resté quelques heures… Peut-être aussi comme lorsqu’on atterrit sur une nouvelle planète après un long voyage spatial… On ne comprend pas immédiatement là où on a débarqué. Plusieurs séries, très différentes dans leurs natures, semblent vouloir se faire écho. Puis, avec le temps, le regard s’accommode, la lumière se fait moins violente et plus clémente, pour laisser apparaître une autre lueur, plus intérieure. 

 

Microscope mental

Une première série tente de nous faire pénétrer au plus profond de nos cellules à la rencontre de nos spirales d’ADN. Chaque toile vibre d’une mystérieuse lumière, et nous rappelle que notre énergie vitale repose uniquement sur 4 acides aminés, qui sont la source de nos singulières identités…

 

Radiotélescope spirituel

Une autre série nous projette à des années-lumière, au cœur des étoiles. Les galaxies se forment, toile après toile, comme de nouveaux continents que l’on survole du regard dans cette cartographie nouvelle… Mais au second regard, chaque point semble nous renvoyer à autant de nos cellules. Chaque étoile unique est peut-être une évocation de la diversité de nos individualités, comme si chacune d’entre elle nous faisait honneur… Une nouvelle théorie des cordes sensibles s’impose à nous, et nous renvoie dans les limbes de nos brins d’ADN…

 

Vous l’aurez saisi, pénétrer dans l’univers singulier de Lucia Wainberg requiert de « changer de scope ». Pour capter le signal d’âme à âme qu’elle semble vouloir nous transmettre, le réglage de nos transistors à ondes mentales doit d’abord se faire dans notre intériorité. Un petit effort pour changer de dimension, et entamer un voyage sans réel point d’arrivée. Un périple qui nous met sur la voie céleste de quelques pistes de réponses à nos éternelles questions sur la nature du vivant. 

 

David Hanau

Visuel : ©DH

Le directeur du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, Peter de Caluwe, nous parle de sa saison 2022-2023.
[Karlovy Vary Film Festival] « A far shore », un conte tragique dans le Japon contemporain
David Hanau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture