Expos
« La Victoire de Samothrace : Redécouvrir un chef-d’oeuvre » jusqu’au 15 juin 2015 au musée du Louvre

« La Victoire de Samothrace : Redécouvrir un chef-d’oeuvre » jusqu’au 15 juin 2015 au musée du Louvre

18 mars 2015 | PAR Sandra Bernard

Quelques mois après le retour de la célèbre Victoire de Samothrace en haut de l’escalier Daru, après de longs mois de restauration minutieuse, le musée du Louvre vient débuter une exposition consacrée à la célèbre sculpture, traitant de son histoire et ses restaurations successives. Cette exposition, localisée dans la salle des sept cheminées, au premier étage de l’aile Sully, se poursuit jusqu’au 15 juin 2015. 

Située en plein cœur du musée, à quelques mètres à peine du chef-d’oeuve, l’exposition retrace l’histoire de la Victoire de Samothrace et des découvertes réalisées au cours de ses différentes restaurations depuis sa découverte en 1863 et son entrée au Musée du Louvre, jusqu’à la restauration achevée cet été. Cette dernière a permis de remarquables découvertes sur la conception et le décor de ce chef-d’œuvre de l’époque hellénistique. 

Pour rappel, l’œuvre en marbre blanc de paros est datée entre 220 et 185 avant J.-C. La sculpture représentant Niké, l’allégorie de la Victoire est juchée à l’avant d’une proue de navire (également en marbre mais gris veiné de blanc) formant un ensemble d’une hauteur avoisinant les 5 mètres. Lors de la dernière campagne de fouilles, une pierre marquant l’emplacement exacte de la Victoire sur le bateau aurai été retrouvée. Ses ailes déployées et son corps en mouvement, moulé dans un drapé mouillé s’intègrent parfaitement dans la perspective du grand escalier faisant la joie des photographes amateurs ou confirmés du monde entier. Le monument de la Victoire de Samothrace a été dédiée aux grands dieux de Samothrace (une petite île au Nord de la mer Egée) suite à une victoire navale. AU XIXe siècle elle est découverte en place mais à l’état fragmentaire par Charles Champoiseau. Dans un premier temps, Charles Champoiseau ne rapporte à ses frais que les fragments de la statue féminine. Déposée au Louvre qui en fait l’acquisition, d’autres fragments suivent et le monument est restauré une première fois en 1866 puis en 1883 et 1934. Au fur et à mesure des découvertes lors des fouilles françaises, autrichiennes et américaines, de nombreuses hypothèses de restitutions voient le jour comme en atteste les documents présentés. 

L’exposition, petite mais bien conçue, présente des fragments du bras droit et de l’aile droite, jusqu’à présent conservés en réserve. Des photographies datant des différentes restaurations, ainsi que des moulages, des gravures et des stèles découvertes non loin des restes de la statue sur l’île sont exposés et commentés. Des petits films, l’un en images de synthèse qui restituent le sanctuaire de Samothrace comme à son origine et l’autre étant un documentaire qui relate les grandes phases de la restauration de 20013-2014.  

 Informations pratiques :

« La Victoire de Samothrace : Redécouvrir un chef-d’oeuvre », Musée du Louvre, jusqu’au 15 juin 2015. Tous les jours de 9h à 17h30, sauf le mardi. Nocturne les mercredi et vendredi jusqu’à 21h30. Tarifs Accès avec le billet d’entrée au musée : 12 €. Gratuit pour les moins de 18 ans, les moins de 26 ans résidents de l’U.E., les enseignants titulaires du pass education, les demandeurs d’emploi, les adhérents des cartes Louvre familles, Louvre jeunes, Louvre professionnels et Amis du Louvre, ainsi que le premier dimanche des mois de septembre à mars. 

Commissaires de l’exposition : Ludovic Laugier et Marianne Hamiaux, musée du Louvre, département des Antiquités grecques, étrusques et romaines.

Visuel : © Musée du Louvre

Infos pratiques

Théâtre de la Mackellerie
Galerie Polka
Musée du Louvre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *