Actu
Une pétition pour le maintien des orchestres permanents

Une pétition pour le maintien des orchestres permanents

19 novembre 2014 | PAR Nina Farge

Après la cessation d’activité de plusieurs formations orchestrales permanentes, la profession alarme les responsables politiques sur le risque encouru dans le monde entier. L’Association Française des Orchestres relaye une pétition internationale pour défendre cette cause universelle.

La crise est peu indulgente avec la profession musicale: en proie à des difficultés financières, plusieurs formations orchestrales permanentes ont été contraintes de cesser leurs activités. L’orchestre de la Radio d’Athènes, l’Orchestre de Chambre national du Danemark et celui de l’Opéra de Rome ont ainsi d’ores et déjà licencié leurs artistes; alors que d’autres comme la Maggio Musicale Fiorentino ou même le célèbre Concertgebouw d’Amsterdam semblent ployer peu à peu sous la menace.

Bien que l’exécutif français ne lésine pas sur des projets architecturaux d’envergure- la Philarmonie de Paris devrait ouvrir ses portes le 14 janvier prochain, à l’issue de travaux d’un coût astronomique; le péril n’épargne pas les 35 orchestres permanents et 25 « maisons d’opéra » français. Les orchestres de Caen, Montpellier et de Dijon-Bourgogne seraient en particulier sur le point de péricliter.

Relayant un mouvement de contestation international, le directeur de l’Association française des orchestres Philippe Fanjas a poussé lors d’une conférence de presse un véritable « cri d’alarme ». Son constat est sans appel: sans le maintien de subventions substantielles, les formations orchestrales françaises ne sauraient survivre. Dénonçant la stigmatisation de la culture dans les plans d’austérité budgétaire, il a argumenté son propos en insistant sur « le rôle essentiel de service public que les orchestres jouent sur le terrain »: implantés sur un territoire défini, ils apparaissent comme des agents culturels essentiels et sont investis de missions d’éducation et de médiation permettant un accès homogène au répertoire musical et à la création.

L’association française des orchestres a ainsi appelé le public et la profession à se joindre à la mobilisation de la Fédération Internationale des Musiciens (FIM), en signant notamment une pétition: rejoignez le mouvement ici.

Si des grèves ne sont pas exceptées, les musiciens privilégient pour l’heure une sensibilisation en douceur du public- interprétant en bis des spectacles les Noces de Figaro, grand hymne à un patrimoine musical fragilisé.

Visuel: Orchestre Philarmonique de Dublin.

[La recette de Claude] Gâteau de riz aux épices
Airbnb lance son premier magazine de voyage : Pinapple
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

One thought on “Une pétition pour le maintien des orchestres permanents”

Commentaire(s)

  • Berthomieu Alice

    Pour que vive la musique!

    novembre 27, 2014 at 16 h 54 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture