Politique culturelle

Parcoursup, la nouvelle plateforme pour l’orientation post-bac

Parcoursup, la nouvelle plateforme pour l’orientation post-bac

18 janvier 2018 | PAR Ines Guillemot

Il s’agit d’un moment clé pour le gouvernement d’Edouard Philippe. La réforme du processus de sélection post-bac se concrétise avec l’ouverture de la plateforme Parcoursup. En route depuis le 15 janvier, elle remplace la controversée Admission Post-Bac. Quelles-sont ses nouveautés ?

capture-decran-2018-01-17-a-17-35-55

À première vue, rien de très original. Le fonctionnement du site reste très proche de l’ancienne plateforme Admission Post-Bac : une page d’accueil très simple avec des rubriques « c’est quoi », « les formations », et un calendrier indiquant les principales échéances. Le design a certes évolué: le rouge et le gris remplacent le bleu-vert dans une mise en forme plus épurée. Mais à part ça ?

La nouvelle plateforme répond aux objectifs du Plan Étudiants annoncé fin octobre par Edouard Philippe, Premier ministre, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale : elle doit « transformer le 1° cycle et mieux accompagner les étudiants vers la réussite ». Concrètement, cela se traduit par une information plus détaillée et plus complète à destination des futurs étudiants : des tutoriels et bientôt des fiches sur les formations seront consultables sur la page principale.

D’autres nouveautés, plus controversées, sont à également à noter. D’abord, la mise en place d’un nouvel algorithme qui devrait contrebalancer le manque de transparence reproché à APB. Ensuite, la réduction du nombre de vœux : désormais, les futurs bacheliers pourront exprimer dix vœux au maximum, au lieu des vingt-quatre en vigueur. Ces vœux ne seront pas classés, et à chacun d’eux seront attribués des « attendus ». Les bacheliers devront également motiver chacun de leurs vœux, en adéquation avec les attendus propres à chaque formation.

Pour un certain nombre d’enseignants, ces mesures obligeraient à sélectionner sur des critères parfois contestables et propres à chaque université. De nombreux étudiants pourraient alors se retrouver sans formation en raison du manque de places dans les filières.

Quoi qu’il en soit, le nouvel algorithme devra faire ses preuves dès juin prochain. Les futurs bacheliers sont invités à s’inscrire sur la plateforme à partir du 22 janvier.

La plateforme est consultable à l’adresse suivante : https://www.parcoursup.fr

Festival Premiers Plans d’Angers – Compétition- The Rules for everything- Un film trop sage et trop réglementé pour changer les règles du jeu cinématographique
Flood, les exigeantes répétitions de Daniel Linehan au Centre Pompidou
Ines Guillemot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *