Politique culturelle

Les musées qui ouvrent et ferment à Paris et en province

Les musées qui ouvrent et ferment à Paris et en province

27 juillet 2018 | PAR Solene Paillot

Cette semaine Toute la Culture vous propose une liste non exhaustive des musées qui vont ouvrir et fermer leurs portes dans la capitale et ailleurs en France. 

Les musées fermés

Le Palais Galliera

À partir du 16 juillet 2018 et jusqu’à décembre 2019 le Palais Galliera ferme temporairement ses portes et entame une campagne de travaux afin de s’agrandir et créer de nouvelles galeries d’exposition. Ces nouvelles galeries porteront le nom de Gabrielle Chanel, un nom qui fait référence au mécène exclusif du projet, la Maison Chanel. Depuis 1977 le musée de la mode de la Ville de Paris propose des collections temporaires mais, grâce à ses aménagements, le Palais Galliera va devenir l’unique musée permanent de mode de France en exposant ses futures collections (désormais permanentes). L’aménagement va être réalisé dans les caves voûtées en briques rouges sur une surface de 670 mètres carré. 200 000 pièces du musée comprenant vêtements, accessoires, photographies et arts graphiques du XVIIIe siècle à nos jours vont être sélectionnés et présentés sur ce nouvel espace de deux niveaux. Dominique Brard, l’architecte en charge du projet, a également pour projet la création d’un atelier pédagogique, d’une librairie et d’un salon de thé extérieur.

Le Musée des Jacobins d’Auch en région Occitanie ferme temporairement

Fermeture des portes jusqu’au printemps prochain pour le Musée des Jacobins d’Auch. Les travaux liés à la sécurité et à l’accessibilité vont également permettre à l’équipe de déménager les œuvres et de réaliser un travail de refonte des outils de médiation et support d’informations. Pour le public, il est toujours possible de suivre les aventures du musée grâce à leur site internet et les réseaux sociaux ou ils présentent 225 ans d’histoire de la seconde plus vieille institution de France  en image. De plus, une partie de la collection de céramiques précolombiennes sera exposée au Musée du Colombier à Alès à l’occasion de leur exposition «Trésors du Pérou, de Chavín aux Incas».

Le musée en herbe toujours fermé

Depuis le 6 juin dernier, l’existence du Musée en Herbe du 1erarrondissement de Paris est en péril. Suite à un effondrement en pleine journée d’un pan de mur de l’ancienne boutique La Samaritaine, en chantier depuis août 2015, la rue de l’Arbre-Sec est condamnée et l’accès au musée interdit aux visiteurs par arrêté préfectoral. Dans un communiqué de presse, la direction du musée déplore : « la gravité de la situation pouvant entraîner la disparition (du musée) car nous vivons en grande partie des contributions des visiteurs et des expositions ». La direction du musée en Herbe n’est, à ce jour, toujours pas informée de la date à laquelle elle pourra rouvrir ses portes. Cette situation est extrêmement préjudiciable pour les employés privés de lieu de travail et à qui aucune aide financière n’a été proposée. Voir notre article ici.

Fermeture définitive du grand musée du parfum

Moins de deux ans après son ouverture, le Grand Musée du Parfum situé au 73 rue du Faubourg-Saint-Honoré dans le VIIIème arrondissement de Paris a définitivement fermé ses portes le 6 juillet dernier. Le 26 juillet 2017, la SAS Parfeum (société à la tête des lieux) avait déposé le bilan puis, le tribunal de commerce de Paris avait placé l’entreprise en redressement judiciaire. Le musée qui souhaitait accueillir 300 000 visiteurs par an et qui proposait, pour une somme comprise entre 5 et 14,50 euros, un parcours interactif visant à détailler les processus créatifs et scientifiques du parfum , a certainement souffert de la présence du Musée du Parfum Fragonard situé Square de l’Opéra-Louis à 20 minutes de marche qui propose une visite plus ou moins similaire… totalement gratuite.

Travaux au musée d’Art Moderne de Troyes

Le musée d’Art Moderne de Troyes installé dans l’ancien évêché a fermé ses portes au printemps dernier pour une durée de deux ans en raison d’importantes rénovations notamment du futur pôle muséal de la ville auboise. Le musée de Troyes abrite actuellement 3 000 œuvres cédées par les industriels du secteur textile Pierre et Denise Levy et qui comprend des fauves de Derain et de Van Dongen ainsi que des verreries de Maurice Marinot entre autres. Malgré les travaux, le public pourra toujours pénétrer dans la cour d’honneur du musée.

Travaux au musée de l’Hôtel-Dieu à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines

Fermé depuis plusieurs mois, le musée de l’Hôtel-Dieu devrait rouvrir ses portes à la fin de l’année 2018 mais sans date précise pour le moment. À sa réouverture, il accueillera une salle entière dédiée à Maximilien Luce dont les œuvres de la collection de la ville de Mantes-la-Jolie viennent des dons du fils de l’artiste, Frédéric. La première exposition du musée à sa réouverture sera consacrée à la relation artistique et amicale entre Léo Gausson et Luce.

Les musées qui ont rouvert

Paris : le musée de Cluny en fête pour sa réouverture

Après quatre mois d’éclipse en raison de travaux, le site médiéval du Vème arrondissement de Paris rouvre ses portes. Il aura fallu 18 mois au musée de Cluny pour mettre à bien son programme de rénovation et de mise en valeur du musée qui rassemble près de deux mille ans d’histoire. Depuis le boulevard Saint-Michel, venez découvrir le nouveau bâtiment crée sur 3 étages et greffé à l’ancien en briques construit au XIXème siècle. Bernard Desmoulin, l’architecte en charge du projet, nous offre un espace de 250 mètres carré ou se mélange les vestiges romains du IIème siècle et l’esthétique du Moyen-Âge.

Après quatre ans de travaux, le musée de Lodève a rouvert ses portes

Le 7 juillet dernier, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, s’est rendue à Lodève, commune du département de l’Hérault en région Occitanie, pour inaugurer la réouverture du musée consacré à l’art moderne et aux sciences naturelles. L’objectif de cette métamorphose est de favoriser le développement économique de la commune et de ses 7500 habitants.

Le musée Crozatier du Puy-en-Velay rouvre après 8 ans de travaux

Fermé en 2010 le musée Crozatier du Puy-en-Velay en Haute-Loire a rouvert ses portes le 17 juillet et dispose désormais de 4000 mètres carrés d’espace d’exposition. Ce musée, qui est un des derniers musées encyclopédiques de France  va couvrir un très large champ des arts et de la connaissance des beaux-arts à l’archéologie en passant par les sciences naturelles. La façade du bâtiment qui date de 1868 a été conservée et une nouvelle, en verre, a été créée.

Visuels : Flickr © Steve Silverman / vx_lentz / Spencer Means / ho visto nina volare

La cité royale de Loches et la forteresse royale de Chinon : de nouveaux parcours de visite à découvrir
Passez « de l’autre côté du miroir » avec le Musée de Valence et ses merveilles
Solene Paillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *