Politique culturelle

Jean-Philippe Thiellay nommé directeur du Centre national de la musique

Jean-Philippe Thiellay nommé directeur du Centre national de la musique

28 novembre 2019 | PAR Amina Lahmar

Jean-Philippe Thiellay, haut-fonctionnaire et directeur adjoint de l’Opéra de Paris sera nommé lundi 2 décembre directeur du Centre national de la musique (CNM), par le gouvernement. Cette décision prise hier par le Ministère de la culture crée la polémique dans le domaine de la culture, notamment en terme de représentation.

 

 

Une décision dysrythmique. Le Ministère de la culture a annoncé la veille la nomination de Jean-Philippe Thiellay à la tête du CNM, Centre national de musique qui ouvrira le 1er janvier 2020. Créé à l’image du centre national du cinéma (CNC), le CNM deviendra un acteur principal de la sphère musicale classique et actuelle. Jean-Philippe Thiellay, énarque et conseiller d’État avait déjà été choisi par l’État, plus précisément par Edouard Philippe alors qu’il était maire du Havre, afin d’administrer la scène locale du Volcan. Pour cette nouvelle désignation, le haut-fonctionnaire, devra léguer son poste de directeur adjoint de l’Opéra de Paris occupé depuis 2014 à Martin Adjari. D’ailleurs, ce dernier quittera sa fonction de directeur des médias et des industries culturelles au Ministère de la Culture. Passionné d’opéra, Jean-Philippe Thiellay a écrit plusieurs publications dont deux sur Rossini et une sur Meyerbeer. Enseignant de droit à Science-Po, il est un professionnel de la sphère musicale classique, son profil semble sérieux, pourtant sa nomination a pourtant été contestée dans la filière culturelle.

Cacophonies autour de la nomination

Depuis 2011, le projet du CNM a été repoussé plusieurs fois avant d’être remis sur la table en mars dernier. Pour se faire, Catherine Ruggeri a été nommée par Franck Riester pour administrer le comité de pilotage de ce véritable chantier, avec à ses côtés Romain Laleix (qui rejoindra M. Thiellay). C’est l’étonnement lorsque le gouvernement prononce le nom de Thiellay. « […] Alors que l’Etat dit vouloir rééquilibrer la proportion entre hommes et femmes. Vous avez là une femme qui fait tout le travail, et à la fin, on nomme un homme ! Le nouveau monde ressemble ici très fortement à l’ancien. » a déclaré le directeur de la rédaction de La Lettre du Musicien Antoine Pecqueur sur francemusique. La situation déconcerte d’autant plus qu’elle soulève un problème de représentation. Jean-Philippe Thiellay conseiller des institutions, des libertés publiques, la réforme de l’État et la décentralisation, figure de la sphère classique prend la tête d’un Centre national de la musique où la diversité est attendue.

Le CNM: un acteur principal de la sphère musicale en France

Tout comme le CNC, le CNM veut s’imposer comme une figure référente dans son propre domaine, en musique classique ou actuelles. Le CNM est, selon le ministère de la culture un  établissement public à caractère industriel et commercial. Il a plusieurs missions. La principale est le soutien « de l’ensemble du secteur professionnel, dans toutes ses pratiques et dans toutes ses composantes, et en garantir la diversité, dans le respect de l’égale dignité des répertoires et des droits culturels« . La loi présente le Centre entre un outil d’accompagnement dans la création et la diffusion, de rayonnement des artistes,  ou encore d’accès égal entre femmes et hommes dans les métiers de la musique. Le CNM veut se positionner comme un observatoire notamment économique du milieu, puis qu’il veut en recueillir les données financières et ainsi diffuser de l’information. Derrière ce  projet colossal qui verra le jour en janvier 2020 se cache un défi : celui de l’économie. Le gouvernement a annoncé que le budget prévu sera de 50 millions d’euros. le chiffre inquiète la sphère culturel: sera t’il suffisant ?

 

Visuel : CC-BY-SA 3.0 FR

 

 

 

François-Xavier Roth parle de son programme pour l’Atelier Lyrique de Tourcoing
Le Carnaval des animaux préhistoriques, un joyeux spectacle musical à la Salle Cortot
Amina Lahmar

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *