Politique culturelle

Destitution brutale de la directrice artistique du Tanztheater de Wuppertal

Destitution brutale de la directrice artistique du Tanztheater de Wuppertal

14 juillet 2018 | PAR Raphaël de Gubernatis

En Allemagne, destitution brutale de la directrice artistique du Tanztheater de Wuppertal, la compagnie fondée par Pina Bausch.

Lors d’une session extraordinaire qui a eu lieu ce 13 juillet 2018, le conseil d’administration du Tanztheater de Wuppertal, la célébrissime compagnie fondée en 1973 par la chorégraphe allemande Pina Bausch, vient de mettre fin brusquement au mandat d’Adolphe Binder qui n’assumait ses fonctions d’intendante et de directrice artistique que depuis mai 2017. « Cette décision est malheureusement devenue nécessaire, affirme un communiqué de ce même conseil d’administration, afin de restaurer l’ordre et le plein fonctionnement de cette institution culturelle unique au monde ».
Le directeur administratif du Tanztheater est quant à lui maintenu à son poste jusqu’au 31 décembre 2018.

La presse allemande, et tout particulièrement la « Frankfurter Allgemeine », s’était faite tout récemment l’écho des violentes dissensions et des graves dysfonctionnements que la politique d’Adolphe Binder semble avoir fait naître au sein du Tanztheater. Et cela à la veille des célébrations qui vont marquer le dixième anniversaire de la disparition tragique de Pina Bausch

Née en 1969 à Brasov, en Roumanie, mais issue de la minorité allemande vivant dans ce pays, Adolphe Binder, cette femme au prénom si étrange et si lourd à porter, aura effectué ses études en Allemagne, alors que sa famille avait fui en 1978 le régime communiste pour se réfugier à l’Ouest.
Après avoir obtenu son baccalauréat (« Abitur » en Allemagne), Adolphe Binder effectue des études d’histoire, de politologie et de littérature germanique au sein de l’Université Leibnitz à Hanovre. Dès 1997, elle obtient le poste de dramaturge, si important dans les pays de culture germanique, dans le cadre de la Deutsche Oper de Berlin, l’une des trois grandes scènes lyriques de la capitale réunifiée. Puis elle assume dès 2002 la direction artistique de la Komische Oper dans cette même ville.
Enfin, de 2011 à 2016, elle devient directrice artistique du Ballet de Göteborg et co-directrice générale de l’Opéra de cette ville de Suède.

A la suite de la nomination d’Adolphe Binder à la tête du Tanztheater de Wuppertal et de la direction effective qu’elle assumait depuis mai 2017, son mandat aura à peine duré 14 mois, tant les conflits suscités par sa politique paraissent être devenus inextricables. C’est sous sa direction que deux jeunes chorégraphes, le Grec Dimitris Papaioannou et le Norvégien Alvin Lucien Oyen, auront tout récemment créé de nouveaux ouvrages pour le Tanztheater de Wuppertal.

En effet, et cela en accord avec la ville de Wuppertal et l’Etat de Rhénanie Westphalie, si la tache primordiale de cette compagnie est de sauvegarder le fabuleux répertoire créé par Pina Bausch, il lui faut aussi créer de nouveaux ouvrages pour ne pas avoir à ne vivre qu’avec le passé. Une tâche très difficile, d’autant que les chorégraphes d’envergure sont rares et que nul ne possède l’envergure universelle qu’eut la plus célèbre des chorégraphes allemandes.

visuel : logo du Tanztheater Wuppertal (page facebook de la compagnie)

Avec Drum Tao, vibrez au rythme du tambour japonais
Avignon Off : « A la Renverse » au Parvis d’Avignon
Raphaël de Gubernatis

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *