Actu
Paris-Plages prend soin de vos problèmes de cœur

Paris-Plages prend soin de vos problèmes de cœur

05 août 2022 | PAR Nicolas Villodre

Le festival Paris l’été, malgré son nom, ne chante pas toute la saison – il tire sa révérence et baisse le rideau fin juillet. Prend le relais Paris-plages qui, depuis vingt ans, fait la part belle aux activités ludiques et sportives au bord de l’eau. Depuis quelques années, son terrain de jeux s’est élargi, passant de la voie sur berge du centre-ville aux quais du bassin de La Villette.

Paris-Plage(s)

Quoique l’opération Paris-Plages, lancée par Bertrand Delanoë, cligne de l’œil ou se réfère à la station balnéaire du Touquet, fondée en 1882 par Alphonse Daloz, baptisée « Paris-Plage » sur une idée d’Hippolyte de Villemessant, elle est d’un esprit « front populaire » plutôt que « Second empire », puisqu’elle s’adresse à un public d’aoûtiens privés de villégiature estivale sur une côte huppée, qu’elle soit d’azur ou d’opale. La « clientèle » visée n’est pas exactement la même.

Pour ce que nous en avons vu, nous sommes ici dans une vision ludique, bon enfant, des loisirs, proche du « club Mickey », voisine du programme politique d’un Ferdinand Lop qui proposait après-guerre « l’extension du boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer », pas si éloignée que ça du slogan soixante-huitard « sous les pavés la plage », pas du tout, pas encore dans une idéologie « Panem et circenses »…

Cardio-training

Le hasard a voulu que nous ayons récemment fait la connaissance de la sœur du danseur Axel Gerard, Manon, infirmière de profession, membre active de l’association d’éducation thérapeutique Resicard, une structure invitée pour la première fois cette année au « Village santé » de Paris-plages, qui est situé au niveau du 64 du quai de Loire, entre les croisières Canauxrama et l’école Montessori, entre la piscine éphémère conçue pour l’occasion, les murs d’escalade, les pédalos gracieusement mis à disposition, les transats et les parasols de rigueur.

L’association promue par Manon Gerard a pour siège l’hôpital Saint-Antoine et pour coordonnateurs les Dr Cohen et Assyag. Predic est l’acronyme de son action préventive, autrement dit de son programme d’éducation thérapeutique de l’insuffisance cardiaque, une action soutenue par l’Agence régionale de santé. Tout un chacun pourra être amené, à son corps défendant, à avoir besoin d’aide en la matière. Nous nous devions de saluer cette initiative de Paris-Plages et d’inciter les lecteurs à visiter le site de l’association Resicard.

Visuel : Manon Gerard, le Pr Ariel Cohen et Stéphanie Jullien © Nicolas Villodre

www.resicard.com 

« Inertie » : belle réussite de cirque de création en espace public
Agenda du week end du 6 et 7 août
Nicolas Villodre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture