Actu
Nicholas Angelich: un poète du piano

Nicholas Angelich: un poète du piano

19 avril 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Ses doigts faisaient de la poésie. C’est ce que l’on retiendra du pianiste américain Nicholas Angelich. Né en 1970 à Cincinnati, le pianiste, nous a quittés des suites d’une maladie respiratoire ce lundi. Il n’avait que 51 ans.

 

Nicholas Angelich est un virtuose du piano, instrument qu’il commence à l’âge de cinq ans  en suivant les traces de sa mère pianiste professionnelle. C’est à l’âge de 13 qu’il quitte son pays pour Paris. Le système américain ne lui permettant pas vu son âge de suivre un cursus supérieur de musique classique. Il se retrouve donc à Paris. Il y suit des cours auprès de grands maîtres du piano comme Aldo Ciccolini ou Yvonne Loriod.

Après ces années de formation vient le temps de la reconnaissance. Rapidement perçu comme la star du classique de demain, il gagne à l’âge de 23 ans en 1993 le premier prix du Concours international Gina Bachauer.

Deux victoires de la musique classique en France et la liste est encore longue. C’est un pianiste émérite qui a parcouru le monde pendant presque  30 ans. Collaborant avec les plus grands orchestres et les plus grands solistes. Dans un article paru en 1995 dans le New york Times, c’est sa technique qui impressionne, sa maîtrise de Rachmaninoff, Beethoven ou Chopin est saluée unanimement par le milieu classique.

Loin de se contenter de dépoussiérer la musique classique, il participe aussi à des compositions contemporaines comme avec Bruno Mantovani. Auteur, de plusieurs album sur Brahms, il laisse sous les notes du compositeur allemand briller toutes ses qualités. Un pianiste parfaitement francophone que le monde de la musique regrettera.

 

Crédit photo : Laetitia Larralde

Radu Lupu, le magicien du piano n’est plus
Maurice Papon: une ouverture d’archives très attendue
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture