Actu
Maurice Lévy : une carrière au service de la science

Maurice Lévy : une carrière au service de la science

14 avril 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Le physicien, fondateur de la Cité des sciences et de l’industrie est mort. Maurice Lévy a durant toute sa vie voulu expliquer et faire découvrir la science à tous. Il s’est éteint le 13 avril 2022, il avait 99 ans.

Une carrière longue 

Maurice Lévy est le fils d’un ancien combattant vivant en Algérie. C’est là-bas que Maurice Lévy va naître et grandir dans une famille juive, d’origine espagnole par sa mère. Il sera bénéficiaire d’un statut spécial grâce à son père durant la collaboration.  Après la Guerre, il est étudiant en mathématiques, en physique théorique et fut l’un des plus éminents scientifiques français de son temps. Il est par exemple envoyé en 1956 en URSS afin de travailler sur la structure du proton. En 1967 il dirige une mission scientifique depuis Washington, afin d’établir des liens forts entre les domaines techniques et scientifiques de la France et du pays de l’oncle Sam. Au même moment il sera professeur à l’Université du Maryland.

Une volonté forte de faire découvrir la science 

Homme de science, Maurice Lévy est à la tête de plusieurs grandes institutions scientifiques françaises. Durant les années 70, il dirige le CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales. Cet institut est chargé de proposer un programme spatial au gouvernement français et aussi de le diriger. Mais c’est après qu’il se soit fait connaître du grand public. En demandant ce que l’on appelle le rapport Lévy par le président Valéry Giscard d’Estaing, se pose la question de la faisabilité d’un musée à but scientifique dans le Nord-Est parisien pour le début des années 80.

Le projet de la Cité des Sciences et de l’Industrie prend forme au début des années 80. En novembre 1983, François Mitterrand, Président de la République, confia à Maurice Lévy la réalisation de la Cité des sciences et de l’industrie, dont il deviendra le premier président, de 1985 à 1987. Comme il le dit dans son rapport « de la Mission d’étude du Musée national des sciences et de l’industrie de la Villette »: « faire comprendre la science « est une tache aussi importante que celle qui consiste à présenter au public les œuvres les plus significatives de la création artistique ».

Moment important de sa vie que cette présidence, il laisse la main des 1987. Il continuera à être toute sa vie un enseignant et cherchera à faire découvrir les sciences au plus grand nombre.

crédit photo: ©EPPDCSI – M. Lamoureux – 2006.

Magique musée des Confluences
75e Festival de Cannes : la Compétition officielle
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture