Actu
Les expos attendues de la rentrée 2022

Les expos attendues de la rentrée 2022

23 août 2022 | PAR Cloe Bouquet

Cet automne, Paris regorgera d’expositions remarquables, entre peinture, sculpture, photographie mais aussi musique et littérature… En voilà six (ou plus…) à ne pas manquer !

Füssli, entre rêve et fantastique

Le musée Jacquemart-André met en lumière l’un des plus grands peintres britanniques de la fin du 19e siècle, Johann Heinrich Füssli, artiste romantique de l’imaginaire et du sublime, dans l’exposition « Füssli, entre rêve et fantastique », à partir du 16 septembre 2022. Cette rétrospective expose une soixantaine d’oeuvres du peintre et met en lumière la diversité de ses sources d’inspiration, en particulier littéraires.

Réserver

Boris Mikhaïlov

Dans le Marais, la Maison Européenne de la Photographie rend hommage au grand maître de la photographie ukrainienne Boris Mikhaïlov. Cette rétrospective, la plus importante jamais consacrée au photographe autodidacte, est à découvrir jusqu’au 15 janvier 2023.

Réserver

Hyperréalisme, ceci n’est pas un corps

Précédemment montrée à Lyon, avec l’exposition « Hyperréalisme, ceci n’est pas un corps », le musée Maillol rend hommage à l’univers troublant de l’hyperréalisme, courant artistique apparu aux Eats-Unis dans les années 60. Le musée de la rue de Grenelle propose pour l’occasion plus de 40 sculptures d’artistes internationaux de premier plan (George Segal, Ron Mueck, Maurizio Cattelan, Berlinde De Bruyckere…). A voir jusqu’au 5 mars 2023.

Réserver

Molière, le jeu du vrai et du faux

En 2022, nous célébrons le 400ème anniversaire de la naissance de Molière. A cette occasion, la Bibliothèque Nationale de France propose, sur le site Richelieu-Louvois fraîchement rénové, l’exposition « Molière, le jeu du vrai et du faux ». Sur le site de la Bibliothèque-Musée de l’Opéra, l’exposition « Molière en musiques » explore quant à elle la place de la musique dans l’oeuvre de Molière, dont on connaît l’amitié tumultueuse avec le compositeur Jean-Baptiste Lully. Deux expositions à découvrir du 27 septembre 2022 au 15 janvier 2023.

Détails

Edvard Munch. Un poème de vie et d’amour

On connaît tous « Le Cri ». L’artiste, souvent réduit à cette oeuvre culte, a pourtant un corpus d’oeuvres tout aussi intéressantes et méconnues… le musée d’Orsay, à travers son exposition, revient ainsi du 20 septembre 2022 au 22 janvier 2023 sur soixante ans de création du célèbre peintre norvégien, en collaboration avec le musée Munch d’Oslo, en explorant « son itinéraire dans toute sa durée et sa complexité ». Au total, plus de 150 oeuvres seront ainsi proposées aux visiteurs, dont environ une soixantaine de peintures et un ensemble important de dessins, d’estampes et de photographies. Des oeuvres exposées aux côtés de documents et manuscrits évoquant « ses incursions dans le champ de la littérature ».

L’exposition propose un parcours thématique autour de cycles, « notion éminemment symboliste, qui a joué un rôle clé dans sa pensée et son art », autour de la vie, de la mort, de la renaissance, élaborant une « iconographie inédite, en grande partie inspirée par les philosophies vitalistes de Friedrich Nietzsche et d’Henri Bergson ».

Réserver

Les femmes à l’honneur

Enfin, plusieurs expositions mettant les femmes à l’honneur sont à découvrir à la rentrée : « Parisiennes citoyennes ! » au musée Carnavalet du 28 septembre 2022 au 29 janvier 2023, « Zoé Leonard » au musée d’Art moderne de Paris du 15 octobre 2022 au 29 janvier 2023, « Frida Kahlo, au-delà des apparences » au Palais Galliera-Musée de la mode de la Ville de Paris du 15 septembre 2022 au 5 mars 2023 (à cette occasion, le Palais Galliera s’associe à Paris Musées OFF le temps d’une soirée électro exceptionnelle dans l’enceinte du musée le 15 septembre, jour de la fête de l’Indépendance du Mexique. La soirée gratuite, organisée en collaboration avec TRAX Magazine, sera rythmée par les DJ sets de deux artistes de la nouvelle scène de musiques électroniques, dont une spéciale guest de renommée internationale, venue spécialement du Mexique, experte en musiques latines, caribéennes, brésiliennes et rare groove…) et « Rosa Bonheur » au musée d’Orsay du 18 octobre 2022 au 15 janvier 2023. Cette dernière est organisée à l’occasion du bicentenaire de la naissance de cette artiste novatrice et inspirante.

Réserver

 

Visuel : Molière dans le rôle de César dans « La Mort de Pompée », portrait attribué à Nicolas Mignard (1658). © Wikicommons

 

Les films attendus de la rentrée 2022
Yes ! de Maurice Yvain au théâtre de l’usine : Les brigands font le show
Avatar photo
Cloe Bouquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture