Actu
L’Egypte veut retrouver sa pierre de Rosette

L’Egypte veut retrouver sa pierre de Rosette

06 septembre 2022 | PAR Adam Defalvard

En Égypte, plusieurs archéologues dont Zahi Hawass, ancien ministre des antiquités et archéologue influent, militent activement pour le retour de précieux symboles de l’identité égyptienne.

Moment de lutte

Une pétition sera lancée fin octobre par le groupe d’archéologues pour demander la restitution de la pierre de Rosette, actuellement au British Museum, ainsi que du buste de Néfertiti et du zodiaque de Dendérah, conservés au Neues Museum et au Louvre. Le 27 septembre marquera l’anniversaire des 200 ans du déchiffrement de la pierre de Rosette, Zahi Hawass estime que sa place est en Égypte et dénonce des pratiques impérialistes de la part des musées européens. Il affirme également avoir rassemblé les preuves qui montrent que ces oeuvres ont été volées.

Nouvelle remise en question pour le British Museum

Depuis plus de 40 ans, la Grèce réclame les marbres du Parthénon au British Museum, qui s’y était fermement opposé. Aujourd’hui pourtant les mentalités changent. Le journal The Times qui avait jusque là toujours soutenu le British Museum, s’était lui aussi exprimé en janvier pour la restitution de ces marbres. Après des années de refus, le Président du musée a finalement annoncé en juin être ouvert à un accord de « partage » des marbres avec Athènes. L’histoire va-t-elle se répéter pour le musée britannique avec la pierre de Rosette ?

Un tournant historique

De nombreuses oeuvres ont été rendues à leurs pays respectifs cette année. L’Allemagne avait annoncé fin août le retour au Bénin de plus de 500 bronzes pillés, dispersés actuellement dans des musées allemands, et le musée du quai Branly avait lui aussi restitué des oeuvres, prises de guerre, au Bénin.

Pour l’Égypte, c’est le moment de réclamer son patrimoine et d’espérer avoir restitution, cela alors que le Grand Musée Égyptien du Caire s’apprête à ouvrir en novembre. 

Visuel : ©mat_n – Creative Commons.

Tout en ivoire dans la ville Sainte
L’agenda classique et lyrique du 6 septembre 2022
Adam Defalvard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture