Actu
Le pass culture est désormais ouvert aux 15-17 ans

Le pass culture est désormais ouvert aux 15-17 ans

04 février 2022 | PAR Aminata Fofana

Le lundi 31 janvier, coup de buzz sur les réseaux sociaux à la suite de l’annonce que le pass culture jusqu’ici accessible aux français âgés 18 ans est désormais ouvert dès l’âge de 15 ans. A la suite de cela, le « # » Passculture est resté en top tweet pendant plusieurs heures. 

À l’origine, le pass culture est lancé en 2019 par le gouvernement français.  Mais, il ne concerne que les jeunes gens de 18 ans des cinq départements  suivants : la Guyane, Seine Saint Denis, le Finistère, l’Hérault et le Bah-Rhin. Il s’est ensuite étendu sur d’autres départements jusqu’à sa généralisation à tous les jeunes du territoires ayant 18 ans en mai 2021, amenant à 800 000 majeurs bénéficiant du dispositif en fin 2021. 

C’est sur l’application Pass culture qu’est disponible le solde de 300 euros ainsi qu’un catalogue de toutes les activités et produits culturels ( spectacles, livres..) accessibles grâce à celui-ci. Ce dispositif a été créé avec l’intention de favoriser l’accès à la culture, de diversifier et renforcer les pratiques culturelles de la jeunesse.  

Pourtant, il fait souvent l’objet de critiques remettant son utilité en question, car il n’était jusqu’ici relié à aucun programme éducatif. Le manque d’accompagnement écarte les jeunes de l’ouverture culturelle, qui est l’objectif premier du pass. On se rend compte que le nombre d’inscrits sur l’application n’est pas celui attendu et que le solde n’est que majoritairement peu utilisé.

Selon l’enquête de Mediapart, le livre arrive en tête des dépenses du pass, mais se dirige surtout vers l’achat des classiques programmés dans le cadre scolaire. On voit très clairement que la rencontre avec tous les acteurs du monde culturels n’est pas au rendez-vous et que l’argent est dépensé autour du cadre des programmes scolaires.

Agissant donc comme une sorte de bon d’achat de produits et activités culturels, l’annonce de lundi a ravivé les débats surtout dans le cadre de cette crise sanitaire. Même les acteurs du monde culturels restent mitigés face à cette nouvelle, l’Union syndicale des employeurs du spectacle vivant s’est exprimé en demandant la suppression de « ce gadget présidentielle ».

Les réactions sont unanimes: attirer les jeunes en leurs donnant de l’argent ne marche pas. Le monde culturel œuvre et sensibilise, ce qui pourrait être encore plus développer avec l’aide du gouvernement. Le coût total envisagé pour le pass culture crée également la discorde, le secteur de la culture entame une sortie difficile de la crise sanitaire  comme pleins d’autres secteurs actuellement.

Cette fois-ci, le pass culture dès 15 ans constitue un solde collectif et individuel. Le solde collectif permet aux professeurs d’établissement publics ou privés sous contrat de financer des activités d’éducation artistique et culturelle pour leurs classes avec un budget fixé pour chaque établissement selon le nombre d’élèves par niveau.

Le budget est géré par l’établissement scolaire qui se doit de le dépenser dans l’année au risque de le perde. C’est sur l’interface Adage que les professeurs peuvent réserver leur activité, cela est valable pour toutes les classes de la 4ème à la terminale.

De l’autre côté, le solde individuel offre un crédit déterminé selon l’âge, 20 euros à 15 ans et 30 euros à 16 et 17 ans à dépenser selon vos centres d’intérêt. Le solde total du pass culture est maintenant de 380 euros et 2,5 millions d’adolescents vont en profiter. 

L’offre collective est déjà une première avancée dans la transformation du pass culture vers ce qu’il tende à être : un outil d’éducation culturelle.

 

Julie Desprairies fait danser les murs de la Terrasse de Nanterre
Novecento : Pianiste, un seul en scène captivant au Théâtre La Flèche 
Aminata Fofana

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture