Actu
L’agenda culture de la semaine du 5 octobre 2020

L’agenda culture de la semaine du 5 octobre 2020

05 octobre 2020 | PAR Yaël Hirsch

Cette semaine culturelle s’annonce animée, en espérant pouvoir continuer à ce rythme effréné et plein de liberté, encore longtemps. 

Festival Baroque de Pontoise

L’édition 2020/2021 intitulée Migrazione, se place sous le signe des échanges entre divers pays, diverses cultures. Plus particulièrement, comme l’indique le sous-titre (Des Italiens hors d’Italie) des compositeurs italiens qui ont marqués par leur génie l’histoire de la musique: des grands noms comme Vivaldi et Cavalli aux plus oubliés tels Bembo et Leone, tous seront à l’honneur ! Le premier acte se déroule du 25 septembre au 17 septembre. Cette semaine vous pourrez retrouver une mise en scène entre danse,  théâtre et opéra de l’œuvre Stabat Mater de l’italien Giovanni Pergolesi, par David Bobée et Caroline Mutel, aux Points communs – Théâtre des Louvrais, le vendredi 9 octobre à 20h30. Mais, l’Italie n’est pas la seule à l’honneur puisque vous pourrez également retrouver une interprétation des œuvres des français Moulinié et Tessier le samedi 10 à 20h30, au Figuier blanc, à Argenteuil ou bien encore un Lieder de Beethoven au Château de Montgeroult, le dimanche 11. 

Consultez le programme complet de l’acte I du festival ici. 

Dernière (Re)lecture à La Pop 

Ce samedi 10 octobre (à 17h, Péniche La Pop) marque la dernière (re)lecture de l’édition de l’automne 2020. L’occasion de découvrir les regards et réinterprétations de trois artistes différents sur la célébrissime Ode à la joie de Beethoven. La première, en cohérence avec l’engagement de La Pop auprès des artistes émergents, sera confiée à Jules Bisson, étudiant-metteur en scène au Conservatoire National d’Art Dramatique (CNSAD). Deuxièmement, on pourra découvrir la tentative de théâtre documentaire de la metteuse en scène Émilie Rousset. Enfin, le batteur-compositeur nous promet une relecture à bâtons rompus. De quoi faire danser Beethoven dans sa tombe. 

Pour plus d’informations et réserver. 

Douce France 2020 pour Villes des musiques du monde 

C’est à la découverte d’une Douce France que le festival Villes et musiques du monde vous convie pour une 23e édition en Seine-Saint-Denis, Paris et Grand Paris, de scènes en lieux inédits, éphémères ou places détournées. Une mise en lumière à travers 80 concerts  des nouvelles musiques populaires, enracinées dans le local, ouvertes sur le monde, vivantes, innovantes, rassembleuses. Une nouvelle génération d’artistes qui mixent esthétiques, styles, répertoires et créent les musiques d’aujourd’hui, du 9 octobre au 9 novembre. 

Tous les horaires et tarifs ici.

Le Ballet royal de la Nuit

Commandé par Mazarin au lendemain de la Fronde pour assoir le pouvoir du jeune Louis XIV, ce Ballet royal marquera l’Histoire tant musicale que politique en consacrant la personnification du monarque en Roi Soleil. En effet, ce dernier, grand amateur de danse qu’il pratiquait volontiers, apparut à la fin du spectacle en costume de soleil, un symbole qu’il adopta, se présentant dès lors comme celui qui chasse les ténèbres et qui rayonne sur le monde. Le musicologue et chef Sébastien Daucé a reconstitué avec patience et passion la partition de ce spectacle aussi historique que mythique puisqu’il n’avait jamais été rejoué depuis sa création en 1653. Signant mise en scène, chorégraphie, scénographie et costumes, Francesca Lattuada a su elle redonner vie à toute la magie du livret qui puise dans les mythes, les légendes et divers contes. Un véritable « cabinet de curiosité » coloré dans le plus pur esprit du baroque à la française.

Réservez vos billets ici.

Jazz on Seine

Le Festival Jazz on Seine relève une nouvelle fois le défi de réunir les lieux emblématiques du jazz en Ile-de-France. Il met ainsi en valeur l’incroyable diversité des lieux de jazz parisiens, qui font de Paris la 2ème capitale mondiale du jazz après New York.  20 salles à forte identité, de Paris et de la région Ile-de-France, sont prêtes à partager plus de 150 concerts. Le Baiser Salé, Le Duc des Lombards, Le Triton, Pan Piper… chacun avec sa spécificité et sa ligne artistique. Richesse et diversité sont les maîtres mots de cette programmation. Du jazz traditionnel à l’électro, du blues au latino, 450 artistes réveilleront vos sens pendant ces deux semaines de Festival. Déjà annoncés : Baptiste Herbin, Claude Tchamitchian, Steve Potts & Jobic Le Masson Trio, Emmanuel Bex, Biréli Lagrène, Ludivine Issambourg, Djazil, Henri Texier…

Plus d’informations ici.

Visuel : ©Affiches de l’édition 2020-2021 du Festival Baroque de Pontoise et de Villes des musiques du monde 

« Expiration » de Ted Chiang : 3 Prix Hugo en 1
Le futur de l’art contemporain à Saint-Etienne
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *