Actu

L’actrice Charlotte Valandrey s’est éteinte à 53 ans

14 juillet 2022 | PAR La Rédaction

Charlotte Valandrey, ce visage anguleux rehaussé par de généreuses pommettes. Charlotte Valandrey, la maladie au carrefour, sans cesse repoussée par la persévérance de la vie qui progresse s’est éteinte le 13 juillet 2022.

Par Alice Mikowski

Charlotte Valandrey, c’est l’image de la séropositivité féminine en France. Une maladie en raison de laquelle elle dut subir une greffe du cœur en 2003, devenant ainsi la première séropositive greffée du cœur dans l’hexagone. En 2008, le deuxième cœur lui fait le coup de l’infarctus, s’arrêtant vingt-deux secondes. Quatorze ans plus tard, en juin dernier, elle indiquait sur les réseaux sociaux que ce deuxième cœur continuait de s’affaiblir et qu’elle attendait une troisième greffe. Celle-ci a eu lieu le 14 juin : elle n’a pas pris, et l’actrice a été plongée dans le coma artificiel jusqu’à l’essoufflement final, ce mercredi 13 juillet.

Le rouge, pour Charlotte Valandrey, a toujours été à la fois celui du sang de la vie qui ne tient qu’à un fil et de l’amour : c’est le film Rouge Baiser qui a révélé au public en 1985 l’actrice qui n’avait alors que 17 ans. Elle y campe Nadia, une jeune militante communiste dont l’activisme est bouleversé par une rencontre amoureuse, avec Stéphane, incarné par Lambert Wilson. Le long communiqué de presse de ses proches rappelle que d’autres films ont rapidement suivi, comme Taxi Boy, Les fous de Bassan ou encore Orlando, où elle joue aux côtés de Tilda Swinton. La jeune femme est également apparue dans un vidéoclip de David Bowie à la demande de ce dernier: “As the world falls down”. Alors qu’on lui prédit une carrière à la Sophie Marceau, elle apprend à 18 ans qu’elle a contracté le VIH. A partir de là, les portes se ferment progressivement devant elle. Le rôle de Mathilde dans Noce blanche, de Jean-Claude Brisseau, qu’elle devait interprété propulse finalement une autre carrière d’actrice, celle de Vanessa Paradis. Pour ses proches, «Un formidable combat a alors commencé. La nymphe s’est mue en sphynx et le bleu de ses yeux est devenu acier.»

Resté en sommeil pendant dix ans, le virus se réveille en 1996. Elle s’en confie publiquement, en 2005, dans son autobiographie L’Amour dans le sang, adaptée ensuite à la télévision. Un témoignage qui vient sceller pour de bon sa mise à l’écart des plateaux de cinéma. Charlotte Valandrey a ainsi effectué l’essentiel de sa carrière à la télévision : dans «Les Cordier, juge et flic » de 1991 à 2000, où elle était la journaliste Myriam Cordier, ou encore dans « Demain nous appartient» où elle a incarné de 2017 à 2019 la Juge Laurence Moiret.

Outre son autobiographie, l’actrice-écrivaine a écrit plusieurs livres sur ses thèmes familiers : De cœur inconnu, N’oublie pas de m’aimer, Chaque jour j’écoute battre mon cœur…

Chère au cœur des Français, celle qui ne se plaignait jamais conjuguait ténacité, optimisme, délicatesse et humour.

Née Anne-Charlotte Pascal, mère d’une fille, Tara, depuis 2000, Charlotte Valandrey rejoindra sa mère Anne-Marie lors d’une cérémonie intime à Pléneuf-Val-André, commune des Côtes d’Armor qui lui a inspiré son nom de scène. Elle reposera ainsi, selon les mots de ses proches, « non loin de la plage immense des vacances de son enfance. »

 

visuel (c) Wikimedia commons CC BY-SA 3.0/p

Les arbres un fil vert des Rencontres d’Arles
Avignon OFF : Samuel Beckett revient dans “Oh les beaux jours”
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture