Actu
L’acteur Max von Sydow est mort ce dimanche

L’acteur Max von Sydow est mort ce dimanche

10 mars 2020 | PAR Zoé David Rigot

Max von Sydow, acteur franco-suédois favoris d’Ingmar Bergman, est décédé ce dimanche alors qu’il avait 90 ans. Toute la Culture revient sur l’homme et sur sa formidable carrière.

Né à Lund, en Suède, Max von Sydow apprend très tôt les langues étrangères. Il parle suédois, allemand et anglais dès l’âge de neuf ans, puis apprend le français, l’italien, le danois, l’espagnol et le norvégien. Son père étant professeur d’islandais, il peut aussi se débrouiller en cette langue. Le jeune polyglotte crée un groupe de théâtre amateur, et c’est ainsi qu’il débute sa longue carrière.

À 20 ans, il se trouve pour la première fois devant la caméra avec le film Rien qu’une mère, d’Alf Sjoberg (1949). Il y joue le rôle de Nils.

Il fait la connaissance d’Ingmar Bergman en 1955, alors que ce dernier était directeur du théâtre de Malmö. Les deux hommes s’entendent à merveille, et de cette rencontre naît une collaboration fructueuse et riche. Ils tournent ensemble 11 films entre 1957 et 1970, et le premier de ce travail commun s’intitule Le Septième Sceau, réalisé en 1957. Dans ce film (qui reçoit le prix spécial du jury à Cannes la même année), Max von Sydow incarne le rôle principal : c’est Antonius Block, un chevalier qui, rentrant des croisades, rencontre la Mort. Il ne veut pas se faire emporter et lui propose donc une partie d’échecs afin de retarder l’échéance fatidique, mais aussi trouver des réponses à ses questionnements sur la foi. Entre-temps, accompagné de son écuyer (Gunnar Björnstrand) il fait la rencontre de plusieurs personnages intrigants, dont une famille de troubadours et une horde de dévots fanatiques… C’est un long-métrage en noir et blanc que les questionnements philosophiques et existentialistes jalonnent avec humour et clairvoyance, et c’est un film à voir absolument.

 

 

Il joue le rôle d’Henrik Akerman dans Les Fraises sauvages (Ours d’or à Berlin en 1958), puis celui d’Harry Andersson dans Au seuil de la vie qui obtient le Palme du Meilleur réalisateur à Cannes en 1958. Il est aussi présent dans deux Oscar du Meilleur film étranger d’Ingmar Bergman, dont La Source, film inspiré d’une légende suédoise du XIVème siècle, dans lequel il joue le rôle de Töre, père de la jeune Karin; et À travers le miroir, qui représente la jeune Karin, entourée de ses parents et de son médecin sur une île isolée, tout juste sortie de l’hôpital psychiatrique, en plein delirium tremens.

Ingmar Bergman, alors connu internationalement, permet à Max von Sydow d’être demandé aux État-Unis. Il joue dans Les trois jours du Condor de Sydney Pollack (1975), inspiré du roman de James Grady. Ce film d’espionnage, avec Robert Redfort, a beaucoup de succès. Puis, biensûr, il joue dans le film culte de William Friedkin, L’Exorciste (1973) où il interprète le père Lakester Merrin, un des exorcistes… un film d’horreur qui fait frémir la planète entière, classé par l’American Film institute 3ème meilleur thriller derrière Psychose (1960) et Les dents de la mer (1975). Il reçoit deux Oscar et il est restauré en 2000, permettant au public de le découvrir, avant qu’il soit adapté en série télévisée en 2016.

 

En 1986, il joue dans Hannah et ses soeurs, de Woody Allen. En 2000, il est dans le délicat La neige tombait sur les cèdres de Scott Hicks, puis en 2002 dans Minority report de Spielberg, et pour n’en dire que quelques uns, on peut aussi le voir dans la série Les Tudors, dans Shutter Island de Scorsese (2010), dans Star Wars et dans la saison 6 de Game of Thrones.

Mais Max von Sydow joue aussi en France, notamment dans un film de Bertrand Tavernier avec La Mort en direct (1980), puis pour Francis Huster dans Un homme et son chien (2009).

C’est en France que l’acteur s’installe, recevant la nationalité en 2002.

C’était un des rares acteurs pouvant soutenir la justesse et la profondeur des films d’Ingman Bergman, un acteur plein de puissance à qui le monde du cinéma ne finira jamais de rendre hommage.

 

Visuel : affiche du film Le Septième Sceau.

Femmes puissantes au Festival DañsFabrik de Brest
Gotham Saison 5 : La naissance de Batman !
Zoé David Rigot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *