Actu
La Ville portuaire de Rijeka en Croatie est Capitale Européenne de la Culture en 2020

La Ville portuaire de Rijeka en Croatie est Capitale Européenne de la Culture en 2020

17 octobre 2019 | PAR Yaël Hirsch

A partir du premier février 2020, Rijeka anciennement (connue sous le nom de Fiume sous le fascisme italien) est Capitale Européenne de la Culture, aux côtés de Galway en Irlande. Port de 150 000 habitants dominant la baie du Kvar, la ville prévoit 600 événements, un carnaval et de nombreux programmes pour célébrer l’Europe et la culture.

Alors que l’année 2018 marque un record dans le tourisme français en Croatie, c’est à Paris que Rijeka a décidé de dévoiler en premier son programme de Capitale Européenne de la Culture (à 80% près) qui correspond à la présidence européenne de la Croatie qui commence pour six mois en janvier.

Rijeka est la 3e ville et le plus grand port de Croatie après avoir été un port et une ancienne ville balnéaire de l’empire austro hongrois. Ville mitteleuropeene, de tradition culturelle forte , elle est aussi le lieu de naissance de Balthazar le personnage de dessins animé le plus psychédélique des années 1970! Un bateau a son effigie sera une aire de jeu idéale pour les enfants, de même qu’une tyrolienne de compétition de plus de 2 km.

La musique classique sera très présente avec la venue à Rijeka de grands noms du monde entier : Andrea Marcon dabs Vivaldi (14 février), Karita Mattila (18 septembre) et Elina Garanca (2 novembre). Jusqu’au 31 janvier une exposition est dédiée à Franjo Kreknik le plus grave connaisseur de la lutherie de Crémone. Pour la cérémonie d’ouverture, un opéra célébrera en plein air les bruits de la ville.

Dès installation seront placées dans le port et au bord de la rivière (Christian Ristow, le grand Dramaturge Heiner Goebbels, Nikola Basic, ..) et la tradition du Carnaval du 23 février influera des groupes venues de toutes les anciennes capitales européennes de la Culture et aussi Galway. De robots joueront du hard rock et réinterpréteront la Médée de Callas.

A partir du 14 juillet c’est Klimt qui sera à l’honneur du Musée de la Ville avec une exposition sur l’amour, la mort et l’extase. Le passé douloureux de la ville sera également rappelé avec une conférence sur le fascisme et l’histoire (mai 2020) et une exposition – témoignages sur l’occupation de 1919-20 par le poète italien Gabriele D’Annunzio. A noter : après la guerre, Tito occupe la ville et 40000 italiens quittent Rijeka.

Visuel : logo officiel et ©Rijeka 2020_Borko Vukosav

Une édition 2019 spacieuse et animale de la FIAC
SÜEÜR reste « En équilibre »
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *