Actu
La chanteuse Dani est morte à 77 ans

La chanteuse Dani est morte à 77 ans

19 juillet 2022 | PAR Cloe Bouquet

Notamment connue pour son tube « Comme un boomerang » écrit par Serge Gainsbourg, Dani est morte des suites d’un malaise cardiaque le 18 juillet à 77 ans. Elle laisse un fils né en 1969 de son union avec le photographe Benjamin Auger. D’abord mannequin et comédienne, elle s’était ensuite tournée vers la chanson.

Mannequin, comédienne, chanteuse… une touche-à-tout

Voix rauque et lunettes noires : c’est une icône française qui disparaît.

Après avoir été engagée par une agence de mannequinat à Paris, Dani rencontre des artistes comme Zouzou, Jimi Hendrix, fréquente les soirées à la mode…

Elle sort un premier disque en 1966 pour lequel elle sera lauréate du Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1970. Après avoir été meneuse de revue à l’Alcazar jusqu’en 1974, elle est choisie par un jury d’experts (5 membres de la SACEM et 5 de l’ORTF) pour représenter la France à l’Eurovision avec le titre « La vie à 25 ans » ; mais sa participation est annulée en raison du décès du président Georges Pompidou.

L’année suivante, elle est de nouveau choisie avec ce titre bien connu maintenant, « Comme un boomerang ». Mais sa candidature est refusée car les paroles sont jugées trop crues. Les maisons de disque se détournent également d’elle à cause de son mode de vie : en effet, Dani fut la reine du « Paris by night » des années 1970 : elle ouvre « L’Aventure », un night club branché. Mais elle a aussi une consommation importante de drogues, qui la conduit à une descente aux enfers qu’elle raconte en 1987 dans son livre « Drogue, la galère ». C’est grâce à Etienne Daho qu’en 2001, elle revient sur le devant de la scène : celui-ci lui avait proposé de chanter en duo « Comme un Boomerang ».

Au cinéma et à la télévision, elle tourne avec de grands metteurs en scène : Vadim, Lautner, Chabrol, Molinaro, Truffaut, qui la choisit pour le rôle de Liliane dans « La Nuit américaine », qui reçoit l’Oscar 1974 du meilleur film étranger.

Une boule d’énergie

L’artiste est décédée à Tours, où elle habitait. Elle venait de finir la tournée de son dernier album « Horizons Dorés » et achevait déjà la préparation d’un nouveau, qu’elle avait choisi d’appeler « Attention Départ »…

« Nous étions prévenus, elle avait juste oublié de nous dire qu’il serait imminent », a écrit dans un post Facebook son entourage professionnel. « Rien n’était plus important pour elle que créer, chanter, être entourée de ceux qu’elle aime. Si Dani a inspiré tant d’artistes – photographes, cinéastes, paroliers, compositeurs, metteurs en scène – c’est qu’elle était un souffle de vie puissant, une nature entière, débordante d’amour et d’énergie ». Une muse, en somme, une icône.

Un statut qu’elle avait retrouvé depuis 2001 et qui l’embarrassait : « il y a un côté figé alors que j’ai l’impression d’être dans le mouvement », disait-elle à l’AFP en 2020. Elle préférait parler d’un « parcours atypique ». Depuis 1993, elle n’a jamais arrêté très longtemps de travailler en tant que fleuriste : sa boutique s’est d’abord appelée « Au nom de la rose », puis « D-Rose » en 2000, « By Dani » en 2009 et enfin « Roses Costes Dani Roses ».

Dani affirmait elle-même avoir beaucoup plus de notoriété que ce qu’elle aurait dû : « Les gens ne savent plus si je suis une chanteuse, une actrice ou une marque de yaourt. » En 1975, elle avait assuré à l’Olympia la première partie de la tournée de Claude François, et les critiques n’avaient pas été tendres… « c’est vrai que je ne savais pas très bien chanter, ça s’apprend », disait-elle à Thierry Ardisson en 1988, « et j’ai encore à apprendre ». Mais l’on retiendra « ce souffle de vie puissant, cette nature entière débordante d’amour et d’énergie » dont parlent ses proches, qui l’ont conduite à faire toutes ces merveilleuses et fructueuses rencontres au cours de sa vie dans de nombreux domaines artistiques. « Paraît-il que j’avais de mauvaises fréquentations », disait-elle encore à Ardisson : « mais moi, tu sais, je fonctionne avec mon coeur, donc personne ne m’empêchera d’aimer les gens que je veux. »

 

Visuel : Dani en 2012 à l’avant-première du film Parlez-moi de vous. Wikipedia

 

 

Mort de Claes Oldenburg : le pop art dans la peau
Le couronnement de Poppée ou le joyau du Festival d’Aix en Provence
Cloe Bouquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture