Actu

Karl Paquette, l’Etoile prend son envol

Karl Paquette, l’Etoile prend son envol

03 janvier 2019 | PAR Pierre Tanguy-Cottin

Le réveillon du 31 décembre dernier a été l’occasion pour le danseur étoile Karl Paquette de célébrer la fin de sa carrière à l’Opéra de Paris.

C’est à l’âge de 17 ans que le jeune Karl entre dans le corps de ballet de l’opéra de Paris, s’étant préalablement formé au cours de Max Bozzoni pour ce faire. Consacré « premier danseur » 7 ans plus tard, en 2001, c’est le 31 décembre 2009 qu’il voit son engagement et son talent récompensé par le titre d’Etoile à l’issue d’une représentation du ballet Casse-Noisette.

Le répertoire de Rudolf Noureev aura donc signé le passage de Karl Paquette au sein de la plus haute distinction de l’opéra de Paris, puisque c’est en incarnant le rôle significatif de l’acteur-vedette dans le ballet « Cendrillon » aux côtés de Valentine Colasante qu’il fera ses adieux à la scène le 31 décembre 2018.

C’est pourtant bien des capacités d’adaptation et d’exceller dans l’interprétation de répertoires multiples qui ont marqué la carrière de l’Etoile. Allant des classiques de Béjart et Balanchine, il se saisit avec autant d’implication d’oeuvres contemporaines de Boris Charmatz et Abou Lagraa, quand bien même il s’agisse de reprise de rôle au pied levé.

NB : La pièce A bras-le-corps, chorégraphiée par Boris Charmatz et Dimitri Chamblas, sera interprétée par Karl Paquette et Stéphane Bullion le 22 et 23 mars prochain au Centre Pompidou dans le cadre de la célébration des 350 ans de l’Opéra de Paris. 

 

 

Visuel : © James Bort / OnP

« Qui vive » de Colin Lemoine, splendide mémorandum d’une voix disparue
Les spectacles à voir ou à revoir en janvier 2019
Pierre Tanguy-Cottin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *