Actu
Jean Nowicki nous parle de la 100e édition de la Foire de Chatou

Jean Nowicki nous parle de la 100e édition de la Foire de Chatou

04 mars 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Du 13 au 22 mars aura lieu une édition très particulière de l’iconique Foire de Chatou, la centième. A raison de deux séquences par an, c’est depuis 1970 que l’événement a lieu. Jean Nowicki est Président du SNCAO – GA (Syndicat National du Commerce de l’Antiquité, de l’Occasion et des Galeries d’Art), il a accepté de répondre à nos questions.

 

100 éditions, cela semble fou, qu’est-ce que vous savez de la place de cette Foire en 1970 ?

Nous allons effectivement fêter du 13 au 22 mars 2020 la 100e édition de la Foire de Chatou, c’est-à-dire 50 années de présence sur l’Ile des Impressionnistes à Chatou dans les Yvelines car nous organisons deux éditions par an, une au Printemps, l’autre en Automne. Le SNCAO-GA a repris l’organisation de cette Foire en 1970 mais elle a des origines bien plus anciennes puisqu’elle remonte au Moyen-Age. Après avoir été déplacée à plusieurs reprises au cours de son histoire dans Paris intra-muros, la « Foire à la Ferraille et aux Jambons » s’établit en 1869 Boulevard Richard Lenoir où elle resta jusqu’à sa reprise en 1970 par le SNCAO-GA et son installation sur l’Ile des Impressionnistes à Chatou. Ce lieu mythique fut fréquenté pendant la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle par de célèbres artistes tels que Renoir ou Caillebotte, ainsi que par de nombreux parisiens attirés par la mode du canotage. En 1970, la Foire était donc déjà connue dans le milieu des Antiquités et de la Brocante. Aujourd’hui, elle se positionne au 3e rang des plateformes françaises après Paris (Saint-Ouen) et l’Isle-sur-la-Sorgue (84), et au 4e rang européen après Londres, Berlin et Parme.

 

Est-ce que l’acte de « chiner » était déjà présent ? Est-ce que le public est le même en 1970 et en 2020 ?

La « chine » est une activité qui s’est pratiquée à toutes les époques ! De tous temps, en effet, des personnes ont recherché des objets pour satisfaire leurs goûts, leurs passions… Le public qui vient à la Foire de Chatou est très varié : des familles qui se promènent, en attente d’un coup de cœur, des collectionneurs qui recherchent l’objet convoité qui manque à leur collection, mais aussi des professionnels dont certains viennent de plusieurs pays européens et même d’Asie.

 

Selon vous, si on regarde la Foire en 1970 et 2020, quelles sont les permanences et les différences ?

Notre manifestation a évolué en effet entre 1970 et 2020 mais en conservant l’esprit de convivialité et d’authenticité qui l’anime depuis ses origines. Sur la forme, il y a eu des changements afin de répondre en permanence aux évolutions législatives et réglementaires en termes de sécurité ou d’accueil du public par exemple. Nous avons également remplacé les anciennes baraques en bois, peintes en vert, par des tentes et des chapiteaux en toile blanche, plus lumineuses : il faut s’adapter ! Mais sur le fond, l’idée reste la même : proposer aux visiteurs, dans le cadre d’un site historique et bucolique, des marchandises variées et authentiques, témoins de notre histoire et de notre patrimoine culturel : les objets mobiliers et les œuvres présentés par les antiquaires, brocanteurs et galeristes adhérents à notre Syndicat et respectant la devise « L’objet est vendu pour ce qu’il est », suscitent toujours autant l’intérêt des visiteurs. Une allée de la Foire est également consacrée aux produits gastronomiques et du Terroir.

 

Est-ce que cette 100e édition sera l’occasion de montrer quelques archives ?

Cet anniversaire exceptionnel sera en effet l’occasion de se remémorer l’historique et l’évolution de la Foire. Nous allons éditer un livret, en partenariat avec la Mairie de Chatou, pour montrer ce que représente la Foire de Chatou, d’hier à aujourd’hui, avec des photos d’archives. D’anciennes affiches de la Foire seront également reproduites dans ce livret. Elles aussi ont évolué : à chaque époque son style !

 

Combien d’exposants attendez-vous ? Et quelles sont justement leurs attentes, en gros pourquoi viennent-ils depuis 50 ans ?

Nous accueillons à chaque édition de la Foire de Chatou environ 400 exposants qui viennent de toute la France et parfois même de plus loin (Belgique, Allemagne…). Certains participent à la Foire de Chatou depuis de très nombreuses années, voire même depuis les premières années d’installation sur l’Ile des Impressionnistes ! Il est prévu de remettre en mars à ces exposants la Médaille d’Honneur du Syndicat, afin de leur rendre hommage. L’esprit de convivialité qui règne sur la Foire de Chatou, qui est comme un petit village, est très apprécié par les exposants.

 

Quelle sera la grande nouveauté de cette saison ?

Pour cette 100e édition, nous avons notamment d’ores et déjà fait éditer des timbres aux couleurs de la Foire : un monobloc, un livret avec quatre timbres et une carte postale prétimbrée. Un bureau de la Poste sera également présent sur le site pour apposer un cachet Premier Jour… Avis aux collectionneurs !

Visuel : SNCAO / DR

Julie Deliquet nommée à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national.
Polar Grenadine, un spectacle plein de suspens pour le jeune public
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *