Actu
Disparition de Sidney Poitier, figure immense du cinéma Hollywoodien

Disparition de Sidney Poitier, figure immense du cinéma Hollywoodien

07 janvier 2022 | PAR Yohan Haddad

Sidney Poitier s’est éteint ce Vendredi 7 janvier 2022 à l’âge de 94 ans, laissant derrière lui une grande carrière dans la famille du cinéma Américain, aussi bien en tant qu’acteur que réalisateur.

Dans la chaleur de la nuit, Devine qui vient dîner ?, Graine de Violence, La Chaîne… Le visage de Sidney Poitier a scruté durant près de cinquante ans les écrans de cinéma, habitant ses personnages comme peu d’acteurs et d’actrices ont pu le faire.

Premier acteur noir à recevoir un Oscar en 1964 pour Le Lys des Champs de Ralph Nelson, Sidney Poitier commence sa carrière au début des années 1950, notamment avec Joseph L. Mankiewicz pour La Porte s’ouvre en 1950. S’ensuit une carrière exemplaire, entre théâtre et cinéma, jouant pour des réalisateurs importants comme William A. Wellman, Richard Brooks, Budd Boetticher, et bien sûr Stanley Kramer, faisant de lui un comédien important avec La Chaîne, dans lequel il joue aux côtés de Tony Curtis. Il côtoiera également Katharine Hepburn et Spencer Tracy dans Devine qui vient dîner ? près de dix ans plus tard. Son rôle le plus acclamé reste celui de l’inspecteur Virgil Tubbs dans le classique de Norman Jewison, Dans la chaleur de la nuit, devant faire équipe avec Bill Gillespie, shérif raciste et imbuvable joué par Rod Steiger, dans une Amérique en proie à la discrimination et à la violence raciale. Sa carrière au théâtre reste marquée par une adaptation de la pièce Un Raisin au Soleil de Lorraine Hansberry à Broadway en 1959, reprenant ce rôle deux ans plus tard dans son adaptation cinématographique.

Au début des années 1970, Sidney Poitier devient réalisateur avec Buck et son complice, récit sur l’esclavage durant la guerre de Sécession dans lequel il interprète le premier rôle. Ce premier film en sera suivi par huit autres, traitant aussi bien le drame (L’amour fleurit en décembre) que la comédie (Faut s’faire la malle). Ses films, peu connus du grand public, montrent néanmoins l’étendue d’un talent qui ne s’est jamais démenti au fil des années. Il était et restera une figure d’inspiration majeure dans l’histoire du cinéma.

Visuel : © Creative Commons

Les acteurs culturels dans l’indécision face aux annonces du gouvernement
Hip Hop Opening de Bouside Ait Atmane et Saïdo Lehlouh
Yohan Haddad

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture