Actu
Décès de l’acteur américain Bo Hopkins

Décès de l’acteur américain Bo Hopkins

01 juin 2022 | PAR Capucine De Montaudry

C’est l’acteur principal de Midnight express que déplorent aujourd’hui ses nombreux fans. Ce samedi 28 mai, l’acteur Bo Hopkins, de son vrai nom William Hopkins, est mort à l’âge de 84 ans. Il a fait ses entrées dans le cinéma à vingt-huit ans et compte plus d’une centaine de productions à son actif. 

Une jeunesse agitée

L’enfance et l’adolescence de Bo Hopkins sont marquées par la mort de son père quand il avait neuf ans, le remariage de sa mère, et la découverte à douze ans qu’il a été adopté. Il a grandi dans les alentours de Greenville, en Caroline du Sud. Son histoire agitée se traduit dans les délits qu’il commet au cours de sa jeunesse, à tel point qu’il se retrouve en maison de correction. À dix-sept ans, il s’engage dans l’armée et passe neuf mois en Corée. 

Débuts dans le cinéma 

Le petit William Hopkins découvre dès ses cinq ans des films de guerre violents que l’emmènent voir ses parents. Il décroche son premier rôle quinze ans plus tard dans un théâtre de Greenville, pour la pièce The Teahouse of the August Moon. Cette expérience lui permet d’obtenir une bourse d’études Pioneer Playhouse du Kentucky. Son nom d’acteur lui provient de sa première expérience sur la scène de Broadway, dans Bus stop. Difficile de savoir précisément ce qui l’a poussé à s’engager dans le théâtre puis le cinéma, mais c’est très vite un franc succès. 

Carrière d’un personnage iconique

Les personnages qu’incarne Bo Hopkins à l’écran sont durs, peut-être à l’image des épreuves qu’il a traversées au cours de sa vie. En effet, il apparaît dans de nombreuses séries télévisées où le drame est à l’honneur. Côté filmographie, il débute avec un rôle de marin  dans Dayton’s Devils (1968) puis de capitaine dans The Thousand Play Raid (1969). La même année, lorsqu’il joue Crazy Lee dans Le Wild Bunch  de Sam Peckinpah, la brièveté de sa performance ne s’en fait pas moins remarquer pour son intensité. 

Bo Hopkins apparaît par la suite dans Le Fantôme de Cat Dancing réalisé par Richard C. Sarafian en 1973, dont le synopsis est fondé sur une histoire de vol. La même année, il joue dans un film de Georges Lucas, American Graffiti (1973). Il s’agit d’un film comique qui aborde en même temps de dures réalités. 

Midnight Express, réalisé par Alan Parker en 1978, est le film le plus célèbre dans lequel il apparaît. Il joue l’un des personnages principaux, Tex, qui sert d’interprète entre le personnage principal Billy et les forces de l’ordre. Le film reçoit deux Oscars, trois BAFTA Awards et Six Golden Globes. 

Toute sa vie, il incarne des rôles dans de nombreux films, dont Nightmare at Noon de Nikos Mastorakis (1986) ; Radioland Murders de Mel Smith (1994) ; ou encore The Road Home de Drew Johnson (2003). En 2020, il signe son testament avec le film Une ode américaine de Ron Howard, rétrospective d’un homme sur le rêve américain.

Tout au long de sa carrière, les rôles qu’il joue le font apparaître dans un nombre incalculable de productions. Quoiqu’il occupe rarement le devant de la scène, son nom demeure connu dans le monde entier. 

Visuel : William Hopkins, CC © Aresauburn. 

Stranger Things s’assombrit nettement pour sa 4ème saison
Agenda cinéma de la semaine du 1er juin
Capucine De Montaudry

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture