Actu
Alan Curtis, étoile de la musique baroque, s’est éteint

Alan Curtis, étoile de la musique baroque, s’est éteint

23 juillet 2015 | PAR Hakim Akcha

À l’âge de 80 ans, le célèbre claveciniste, musicologue et chef d’orchestre Alan Curtis est décédé ce mercredi 15 Juillet à Florence. C’est un pilier de la musique baroque qui vient de s’écrouler.

Alan Curtis, l’un des plus célèbres chef d’orchestre américain s’est éteint, à l’âge de 80 ans, ce mercredi 15 Juillet à Florence. Alan Curtis avait profondément contribué à la reprise de très nombreuses pièces de musique ancienne. C’était un pilier de la musique baroque.

C’est en Novembre 1934 à Mason, dans le Michigan aux États-Unis qu’Alan Curtis est né. Après un Master de musicologie à l’université de l’Illinois, Alan Curtis s’en va pour étudier à Amsterdam auprès de Gustav Leonhardt, maître de la musique classique néerlandaise. Avec ce dernier, il enregistre de nombreuses pièces de musique pour clavecin. Une fois de retour aux États-Unis, l’artiste se spécialise dans l’étude de la musique de Jan Pierteszoon Sweelinck et obtient son doctorat en 1963. Sa thèse est publiée six ans après et devient le texte de référence sur le compositeur.

Reconnu dans la communauté artistique et scientifique, ce dernier officie dès 1970 en tant que professeur dans certaines des meilleures universités mondiales comme Berkeley en Californie ou Harvard de Cambridge.

L’artiste va même jusqu’à donner suite aux œuvres françaises de Couperin et anglaises de Bach. D’autre part, il s’illustre en dirigeant de nombreux opéras avec son ensemble II Complesso Barocco, à partir de 1977. Par ailleurs, il met en scène des œuvres de Vivaldi, Monteverdi ou encore Haendel comme la célèbre et mythique pièce Berenice. Enfin, il travaille avec quelques unes des plus grandes voix de notre temps, comme Joyce DiDonato et Max Emanuel Cencic.

Visuel : © Portrait d’Alan Curtis.

Kanye West se paye Steve McQueen pour son nouveau clip
« Go Set a Watchman » : le roman de Harper Lee entre succès d’édition et polémique
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *