Actu
Agenda du weekend du 8 octobre

Agenda du weekend du 8 octobre

08 octobre 2021 | PAR Lucas Liberati

Ce weekend, la culture va vous en mettre plein la vue !

Tous au cinéma !

Le festival Avant-premières se déroule à Paris ce weekend. Organisé par les Cinémas Indépendants Parisiens (CIP), ils proposent au public parisien de découvrir en avant-première, jusqu’au 12 octobre 2021, 30 films dans 30 salles de cinéma emblématiques de la capitale. Un festival à la programmation variée entre films français et étrangers qui fait la part belle au cinéma d’auteur d’aujourd’hui.
 

Un avant-goût ACID de Cannes 2021

L’ensemble de la programmation ACID Cannes 2021 part en tournée partout en France en octobre. Vous aurez l’occasion d’assister à ces merveilleuses séances du 8 au 10 octobre au Louxor de Paris et en région Île-de-France (Malakoff, Ivry-sur-Seine, Montreuil…) et à Nantes au Cinématographe du 15 au 17 octobre. Le voyage cinématographique se poursuivra à La Baleine et au Gyptis de Marseille du 21 au 24 octobre et se clôturera à Lyon, au Comoedia les 19, 20 et 21 novembre.
 
Les neuf longs métrages programmés à Cannes y seront présentés, et ce, par les cinéastes de l’ACID. Pour finir en beauté, chacune de ces projections sera suivie d’une rencontre avec l’équipe du film, l’occasion de se retrouver devant le grand écran entre passionnés !
 
 

Maintenant ou jamais !

 
Vous avez encore ce soir à 18h et 20h30 pour aller découvrir la pièce de Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, La Part des Femmes au Théâtre national de Chaillot. Une traversée chorégraphique qui allie la danse, le récit et la vidéo. Foncez !
 
 

On bouge à Pompidou

 
Du 8 au 24 octobre de 11h à 21h retrouvez l’expérimental Move pour son édition 2021 au Forum du Centre Pompidou à Paris.
 
https://youtu.be/nJPOld4NFLY
 
Imprégné des thématiques sociales actuelles le festival explore avec ses performances la question de l’intime et à ce qu’il renvoie.
Depuis 2017 cet espace entre danse, performance et image en mouvement, pense les questions de société dans l’espace et le temps. Pour parler de cet « intime » révélé au grand jour, les créatrices sont à l’honneur comme le duo d’artistes Pauline Boudry et Renate Lorenz exempleposant leur projet hybride entre danse et cinéma « Moving Backwards » ou encore l’artiste belge Marijke de Roover qui « explore, par le biais de ses propres expériences intimes, le concept de « limerence » – soit le fait de tomber amoureux d’une personne et de cristalliser un sentiment romantique irrépressible et non partagé » comme l’indique le site du festival. Une édition pour penser la question de l’intimité et de la place des femmes dans celle-ci.
Entrée libre.
Mikaëla Le Meur et le mythe du recyclage déconstruit
Nouvel accostage réussi pour le Vaisseau fantôme à l’Opéra Bastille
Lucas Liberati

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture