A l'affiche
Agenda cinéma de la semaine du 31 août

Agenda cinéma de la semaine du 31 août

31 août 2022 | PAR Cloe Bouquet

Il y a la rentrée au bureau, à l’école et… dans vos salles préférées. Toujours plus de films, de culture, de découvertes !

Avec amour et acharnement

Ce film de Claire Denis avec Juliette Binoche, Vincent Lindon et Grégoire Colin raconte l’histoire de Sarah et Jean qui s’aiment et vivent ensemble depuis plusieurs années. C’est un amour qui les rend heureux et plus forts. Ils ont confiance l’un en l’autre. Le désir ne s’est jamais affadi.

C’est Paris et c’est déjà l’hiver. Un matin, Sarah croise par hasard François son ancien amant, ce François qui lui a présenté Jean, ce François qu’elle a quitté pour Jean sans hésiter.

« Avec amour et acharnement » est adapté du roman de Christine Angot Un tournant de la vie. C’est la deuxième fois, après Un beau soleil intérieur en 2017, que Claire Denis collabore avec la romancière pour l’écriture d’un scénario. « Le travail avec Christine fut cette fois un peu différent », explique-t-elle. « Il ne s’agissait pas d’écrire ex nihilo mais d’adapter un de ses romans. En plus, et ça n’est pas rien, ce projet a pris corps au début de la pandémie. »

 

La Page blanche

Eloïse se retrouve assise seule sur un banc parisien. Qui est-elle ? Rien ne lui revient. La jeune femme commence une enquête cocasse sur sa vie. Et si cette amnésie lui permettait de trouver l’amour et de réinventer sa vie ?

La Page blanche de Murielle Magellan avec Sara Giraudeau, Pierre Deladonchamps et Grégoire Ludig est adapté de la bande dessinée du même nom de Boulet et Pénélope Bagieu. La réalisatrice, qui signe pour l’occasion son deuxième long-métrage après le téléfilm Moi, grosse en 2019, une comédie qui traite de l’obésité, a eu un coup de cœur pour les personnages et le dessin, mais aussi pour la problématique de l’amnésie qui frappe l’héroïne : « J’ai aimé immédiatement son inquiétude, sa quête… et l’alternance de poésie et de drôlerie que portait la BD », confie-t-elle.

Les Cinq Diables

Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin – de quoi rappeler Le Parfum de Suskind. Un jour Julia, la sœur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur.

Les Cinq Diables de Léa Mysius avec Adèle Exarchopoulos, Sally Dramé et Swala Emati est né de l’idée d’une petite fille obsédée par les odeurs. Un sujet très personnel pour la réalisatrice qui elle-même essayait enfant de reconnaître des odeurs et de les reproduire, au point de suivre plus tard des formations pour essayer de mieux comprendre l’extraction et la composition des parfums. Cependant, elle ne voulait pas situer son film dans la milieu de la parfumerie.

A l’affiche de la Quinzaine des réalisateurs.

Flee

Flee de Jonas Poher Rasmussen raconte l’histoire vraie d’Amin, un Afghan qui a dû fuir son pays à la fin des années 80 alors qu’il n’était qu’un enfant. Trente ans plus tard, désormais universitaire au Danemark, il va confier à son meilleur ami la véritable histoire de son voyage et de son combat pour la liberté.

Jonas Poher Rasmussen avait quinze ans lorsqu’il a rencontré Amin, au Danemark. Ce dernier est arrivé d’Afghanistan seul et vivait dans un foyer d’accueil, juste au coin de la rue où le futur metteur en scène habitait. Ce dernier se rappelle : « Nous nous croisions tous les matins à l’arrêt de bus, sur le chemin du lycée, et nous sommes progressivement devenus des amis proches. C’était il y a 25 ans. Comme je n’étais qu’un adolescent à l’époque, je ne l’ai  jamais interrogé sur son passé. »

La dégustation

Divorcé du genre bourru, Jacques tient seul une petite cave à vins, au bord de la faillite. Hortense, engagée dans l’associatif et déterminée à ne pas finir vieille fille, entre un jour dans sa boutique et décide de s’inscrire à un atelier dégustation…

Isabelle Carré et Bernard Campan avaient déjà joué ensemble dans Se souvenir des belles choses en 2001. Par ailleurs, l’acteur retrouve le réalisateur Ivan Calbérac après Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) en 2009.

Visuel : affiche officielle du film « Flee »

Céramiques « Contre-Nature, à l’épreuve du feu » au MO.CO. de Montpellier
Kunstfest Weimar : « Nervös », une performance de l’espace
Avatar photo
Cloe Bouquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture