Actu
3 juillet, le jour où Avignon rêve de festival fantôme

3 juillet, le jour où Avignon rêve de festival fantôme

03 juillet 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Aujourd’hui aurait dû ouvrir la 74e édition du festival d’Avignon, annulée pour cause d’épidémie. En lieu et place Olivier Py a pensé un rêve dont nous seront les messagers régulièrement.

Le rêve se déroule en ligne  aux dates du 74e soit du 3 au 23  En ligne et à Paris. 

Tout commence avec les iconiques lectures France Culture du Musée Calvet qui ont lieu dans un environnement plus contemporain, à la Maison de la Radio du 6 au 11 juillet de 20h à 22H. Le 6, la soirée d’ouverture sera une lecture de Girl d’Edna o’Brien par Ludmilla Dabo, Nathalie Richard, Claudia Mongumu, Tarik Chaouach (au guembri) et la participation exceptionnelle de Barbara Hendricks. Le 7, Les ( superbes) Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke par Eric Caravaca et Grégoire Leprince-Ringuet. Le 8, avec la SACD, La plus précieuse des marchandises, de Jean-Claude Grumberg sera lu par Olga Grumberg accompagnée d’Éric Slabiak au violon et Sébastien Giniaux à la guitare et au violoncelle.  Et le 10, Noémie Lvovsky lira Requiem pour une ville perdue d’Asli Erdogan

Loin du Cloître Saint Louis, les Rencontres Recherche et Création organisées par l’ANR et le Festival depuis 2014 auront lieu en ligne.  L’idée est de croiser la parole des chercheurs et des artistes en lien avec le thème de la programmation, cette année, sans programmation, les Rencontres se tiennent en ligne à l’aide de vidéos.  La guest list est juste dingue (Souleymane Bachir Diagne, Patrick Boucheron, Véronique Dasen, Philippe Desan, François Dubet, Guillaume Dumas, Carole Fritz, Paulin Ismard, Thomas Jolly, Kevin Keiss, Françoise Lavocat, Thibaut Maus de Rolley, Adrien Meguerditchian, Tatjana Nazir, Thomas Ostermeier, Maëlle Poésy, Jochen Sandig, Jean-Marie Schaeffer, Sylvain Venayre, Georges Vigarello et Sasha Waltz) et les vidéos seront publiées ici. 

 

En local, pas mal d’initiatives et notamment sur France Bleu Vaucluse, l’histoire du Festival se dessine à la radio. A 18H55 aujourd’hui : Aux origines du Festival : 1947 – inédit en direct sur francebleu.fr.vaucluse et festival-avignon.com Le détail est à lire ici.

Quand à Ça va, Ça va le monde, le cycle de lectures d’RFI quittent la rue de Mons pour du numérique, mais en direct ! C’est sur facebook du 13 au 18 juillet à 11h que tout se passe !  Tout le programme est ici

A suivre donc, et nous vous tiendrons au courant des captations de spectacles mises en ligne, des podcasts et des lectures à venir.

Visuel :Affiche du 74e Festival d’Avignon

 

4 x 2 places pour la création de Michel Didym « Habiter le temps » à la Manufacture Nancy
Un regard sur la photographie contemporaine du Musée du Quai Branly
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “3 juillet, le jour où Avignon rêve de festival fantôme”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *