Chandeleur & Culture: Où manger des crêpes en sortant du spectacle ?

2 février 2017 Par
La Rédaction
| 0 commentaires

A l’origine fête catholique qui célèbre 40 jours après Noël la naissance du Christ par de la chaleur et de la convivialité, les Chandeleur a lieu le 2 février et marque le revanche des amateurs de la pâte légère des crêpes sur la frangipane plus robuste de l’épiphanie. 
feux-de-la-chandeleur

Les crêpes, Objets de culture
C’est dans la maison de l’artiste Gérard Collin-Thiébaut, actuellement à l’honneur au FRAC Franche-Comté, qu’Annie Girardot et Jean Rochefort ont tourné en 1972 le film Les feux de la chandeleur de Serge Korber, une comédie où le 2 février mets le feu aux poudres du mariage d’un notaire de province et aussi, dix ans plus tard, à la résignation de son ex-épouse. Le film donne lieu à une chanson éponyme… de Mireille Matthieu. Alors, culturelles et cultes les crêpes, non?

Faire les crêpes, quelques conseils
– Si vous voulez goûter en famille ou manger le crêpes ce soir en dessert, c’est au petit déjeuner qu’il faut préparer la pâte. Il faut au moins une à deux heures de repos pour que celle-ci fasse les meilleures crêtes
– N’hésitez pas à ajouter un peu de bière dans la pâte pour plus de légèreté
– Ne faites pas l’impasse sur les œufs : ceux-ci sont importants pour la tenue de votre pâte et le bon équilibre des saveurs. Ainsi pour 400 gr de farine, il est préférable de mettre quatre œufs, quitte à racheter une boîte. Une pâte bien reposée avec trois œufs ou plus aura tendance à mieux cuire et à moins accrocher. Et surtout : c’est plus gourmand !
– Pour une pâte plus homogène, préférez un mélange en deux étapes : battez vos œufs à part avant de les ajouter à la farine. Sinon, ayez un tour de fouet bien énergique pour éviter les grumeaux.

Parcours de crêpes et de culture dans Paris par Marianne
« Les crêpes pour moi sont indissociables des souvenirs de vacances: celles mangées sur le bord de mer après un tour de manège, celles bien méritées après une longue journée de ski, … Les crêpes sont synonymes également de transgression : c’est le seul plat que mes sœurs et moi avions le droit de déguster en marchant ou débout lorsque, trépignant d’impatience, nous attendions notre tour autour de la poêle familiale que mon père maniait comme un chef ! L’idée de prendre place dans une « vraie » crêperie ne m’est donc pas intuitive ; j’ai un faible pour les petites gargotes et n’ai pas peur d’avoir les doigts dégoulinants de fromage ! Vivement donc la prochaine sortie au Théâtre de la Bastille pour une crêpe confectionnée par nos soins au stand rue de la roquette (pour les viandards, la gargantua saura vous combler de plaisir !) ou au Théâtre de l’Europe pour se ruer à l’Avant-comptoir de Camdeborde (je lance donc un appel à Christophe : laisse un peu de spectacles à Odéon pour les autres!). Bon, et pour les puristes du dîner assis, mes délicates papilles me soufflent à l’oreille que la gourmandise sera ce soir au rendez-vous chez Candelma, ouverte tout récemment du côté de Mabillon (la montagne de crêpes à partager à de quoi donner l’eau à la bouche ) ou encore chez Framboise nichée à deux pas du Théâtre du Rond-Point (la galette dosa, à base de riz et de lentilles corail vous transportera à coup sûr en Inde!) »

Les deux bonnes adresses de Johanna
La Crêperie des Arts et la Crêperie des Pêcheurs du quartier Odéon/Saint-Michel, un diptyque simple et succulent, idéal pour savourer une crêpe à emporter après (ou avant) un bon film d’auteur. Situées juste en face du cinéma Saint-André des Arts, ces discrètes petites boutiques aux devantures bleues marine contrastent avec la flopée de crêperies touristiques du quartier Latin. Avec une ouverture sur la rue, elles attirent foule d’étudiants venus boire une bière au pub d’en face. Proposant des recettes très simples, sucrées comme salées et à petit prix, la qualité de la pâte ne laisse pas à désirer. Petit conseil : la crêpe au sucre, beurre et citron est un pur délice !  27 rue Saint-André des Arts.
visuel: affiche du film Les feux de la chandeleur