L’hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains, joli Dorin au Off d’Avignon

12 juillet 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Les pays de la Loire prennent leurs quartiers d’été au Grenier à Sel. Et à 10h pile, on peut entendre les mots du si poétique et malicieux Philippe Dorin dans L’hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains.