« Une adoration », par Laurent Hatat : la littérature en mélomane

29 janvier 2018 Par
Suzanne Lay
| 0 commentaires

Chronique polyphonique d’un bien étrange assassinat, Une Adoration se présentait, sous la plume de Nancy Huston, comme une succession de témoignages à destination d’un juge invisible – le lecteur. Autant dire que sa forme hybride appelait déjà le théâtre, et Laurent Hatat, qui signe ici à la fois l’adaptation scénique et la mise en scène du texte, ne s’y est pas trompé. Moins soucieux de se réapproprier la force dramatique d’une parole déliée comme une plaidoirie que de rendre justice à la beauté d’une langue, à la rare sincérité d’un positionnement méta de l’auteur et à la vérité de ses personnages, Une adoration a tout de la transposition réussie. A voir à la Tempête.