« Oh Louis », de Robyn Orlin ou le Roi Soleil débordé par les ors de la monarchie

11 décembre 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Coproducteur de la nouvelle création de Robyn Orlin, chorégraphe sud-africaine, le Festival de Danse de Cannes jubilait d’avance à l’idée d’assister à la représentation de Oh Louis…We move from the ballroom to hell while we have to tell ourselves stories at night so that we can sleep... Baroque à souhait, dans la lignée du travail que Robyn Orlin et Brigitte Lefèvre avaient proposé autour de Haendel à l’Opéra de Paris, cette pièce créée à Angers ce mois-ci (lire notre article) renoue avec tous les thèmes de prédilection de la chorégraphe : l’esclavagisme, le pouvoir, les jeux de rôles et le travestissement. Et en monarque bling-bling, Benjamin Pech est d’un investissement qui fait investiture.