Le « Cabaret Décadent » le plus brûlant qu’un chapiteau ait jamais accueilli

5 mars 2018 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

Jusqu’au 31 mars les parigots ont la chance de pouvoir pousser les portes du Cabaret Décadent – Revue Electrique n°68, au Cirque Electrique. Qui dit format cabaret, dit possibilité de dîner ou de prendre un verre en bord de piste. Qui dit Cirque Electrique dit circassiens de grand talent – mais aussi performance queer, humour, énergie communicative et provocante, ambiance survoltée. Cette année, la revue est particulièrement réussie, peut-être la meilleure depuis l’implantation du Cirque. Espace de liberté recommandé en cas de morosite aigue, l’addiction est un effet secondaire courant autant que salvateur.