TREMPLIN ou les rebonds de la danse contemporaine dans le Grand Ouest.

31 mai 2017 Par
Cedric Chaory
| 0 commentaires

Le vendredi 9 juin, en marge du festival rennais AGITATO organisé par Le Triangle, Cité de la danse se déroulera TREMPLIN, parcours d’auteurs chorégraphiques. Le temps d’une soirée 3 des chorégraphes les plus prometteurs du Grand Ouest se produiront sur scène. TOUTELACULTURE leur a posé 4 questions.

Youtubing - Florence Casanave (©Gwendal Le Flem)

Youtubing – Florence Casanave (©Gwendal Le Flem)

En quelques mots pourriez-vous nous présenter votre pièce jouée à TREMPLIN ?

Florence Casanave : Release Party fait partie d’un projet plus vaste que je nomme Trois Etudes et Variations. Elles ont en commun de tirer leur source dans l’histoire de la danse. Pour Release Party, c’est Entr’acte (1924), film hétérogène, iconoclaste, débridé et libertaire de René Clair et Francis Picabia, qui inspire la chorégraphie. Si dans l’étude et variation précédente, l’oeuvre-source est pleinement exposée, l’idée pour ce nouveau volet est de s’émanciper, de ne laisser apparaitre la source que sous forme de trace subliminale pour privilégier une poésie plus personnelle.

Ashley Chen : Chance, Space & Time est une pièce où j’ai voulu explorer, jouer et démontrer certains des procédés de création de Merce Cunningham et John Cage, à savoir l’autonomie des différents vecteurs artistiques (chorégraphie, composition musicale et éclairage) ainsi que l’utilisation de systèmes aléatoires pour la composition. Nous avons créé neuf partitions qui sont présentées 3 fois avec une atmosphère sonore et lumineuse différentes, pour démontrer comment la vision du spectateur peut être influencée par ces différents vecteurs. J’ai aussi recherché une matière chorégraphique propre à C, S & T, j’ai voulu m’éloigner le plus possible du vocabulaire reconnu de Merce Cunningham.

Laurent Cebe : C’est difficile de présenter cette pièce, je crois que le texte de présentation est bien pour ça : Dans le plaisir d’être ensemble, six interprètes tentent d’exister pleinement, maintenant et à l’avenir, avec leurs doutes comme certitude. Ils tentent, font et défont sans cesse. Les gens qui doutent, c’est oublier pour mieux se faire confiance et pour vivre dans le présent. Pour Laurent Cebe, le doute génère ici l’acte artistique car il faut «faire un spectacle en assumant de ne pas savoir ce qu’il va devenir». Le chorégraphe montre que la légèreté est quelque chose de complexe. Les six danseurs se cherchent, s’interpellent, sont en quête du regard du spectateur en interrogeant ce dernier sur la notion même du spectacle.

les-gens-qui-doutent-2

Les Gens qui Doutent – Laurent Cebe (©Laurent Philippe)

Que représente pour vous ce genre de tremplin, de soutien proposé par Annie Bégot de Danse à tous les étages ?

Florence Casanave : Je n’aime pas beaucoup les projections, les représentations en avance…Cela crée trop souvent de déceptions si les choses ne se passent pas comme projetées. Le principal est de donner de la lisibilité à mon travail, de le partager avec le public, et le festival Agitato dans lequel s’insère Tremplin est un très bon endroit pour ça. Je suis curieuse et désireuse d’échanges sur la proposition artistique. J’espère sincèrement qu’il y aura croisement de sensibilités artistiques et qu’à partir de là des partenariats de confiance se mettront en place.

Ashley Chen : C’est un réseau très intéressant qui couvre le Grand Ouest et Paris, ce qui permet une grande visibilité et une attention particulière de la part de différents professionnels. On sent le désire d’accompagner de nouveaux artistes émergents à développer leurs matière chorégraphique.

Laurent Cebe : C’est  l’opportunité de rendre visible le travail, c’est aussi la possibilité de se développer sur le territoire régional et national. Mais avant tout c’est une forme de rencontre, de reconnaissance et de partenariat où il est nécessaire d’agir ensemble, en confiance, et  je crois que c’est quelque chose de primordial aujourd’hui. Espérons que ce tremplin puisse faire naitre de belles rencontres. Ce que fait Annie Bégot avec Danse à tous les étages, c’est qu’elle affirme un soutien. Maintenant il faut que d’autres aussi s’empare de nos propositions, qu’ils n’aient pas peur de la jeunesse de notre travail, que, à leur tour, ils nous fassent confiance.

chance-space-time-5

Chance, Space & Time – Ashley Chen (©Ashely Chen)

Savez-vous pourquoi Danse à tous les étages soutient le travail de votre compagnie ?

Florence Casanave : Pour être honnête, pas vraiment. J’ai noté de l’intérêt à propos de mon travail par une présence assidue d’Annie Bégot à mes présentations de travaux. Je sais que Danse à tous les étages soutient le travail d’Aurélien Richard, et c’est un goût que nous avons en commun. Je sais qu’il y a une attention particulière posée sur ma troisième étude et variation, Hoketus (Remix) qui n’est pas encore produite et qui est un duo entre Aurélien Richard et moi-même à partir d’une de ses partitions.  Pour cette édition de Tremplin, il me semble que c’est plutôt le partenariat avec Le Triangle qui soutient mon travail depuis longtemps, qui nous a rapproché.

Ashley Chen : J’ai été en contact plusieurs fois avec Annie Begot pour les PSO, mais je ne pouvais pas être présent jusqu’à la dernière édition. Jean-François Munnier m’a aussi soutenu sur mes premiers projets (HABITS/HABITS et Whack!!) que j’ai présenté au soirées OpenSpace, et le Cndc d’Angers et le CCN de Nantes sont coproducteurs de ma prochaine pièce UNISSON donc je pense qu’il y a un soutien et une envie d’aider la vie Kashyl à « décoller ».

Laurent Cebe : C’est compliqué de répondre à cette question. Ce que je sais, c’est qu’elle a vu une maquette de Les Gens qui Doutent, ensuite nous nous sommes rencontrés, que nous nous sommes bien entendus. Je crois que ce genre de chose m’échappe, Je pense que c’est une suite d’évènement, un rapport de confiance, une envie, une croyance. Je suis très heureux de travailler avec Danse à tous les étages je me reconnait dans le travail que mène cette association.

Quelle est votre actualité après ce 9 juin ?

Florence Casanave : Quelques dates de diffusion de Youtubing et/ou Release Party à Lille, le 10 septembre 2017 à l’ancien cinéma Saint Sauveur. Festival 30/30, L’Avant scène de Cognac en janvier 2018. Festival 360 degrés, 28 mars 2018, La Passerelle Saint Brieuc. Plus prochainement, je mets un peu de côté mon travail d’auteur pour travailler auprès du chorégraphe berlinois Laurent Chetouane et des danseurs Mikaël Marklund et Moo Kim sur une chorégraphie qui se nomme provisoirement Partita 1. Le titre provisoire vient de la musique homonyme de Jean-Sébastien Bach. Je reviendrai en 2018 à mes Trois Etudes et Variations et notamment à la production d’ Hoketus (Remix). Remix en duo de la pièce d’Aurélien Richard dont j’ai reçu la partition papier et qui se veut une tentative d’hybridation entre la danse de Trisha Brown, d’Aurélien Richard et de William Forsythe.

Ashley Chen :  Je suis en résidence au studio de la compagnie Beau geste de Dominique Boivin la semaine du 26 juin pour le prochain projet UNISSON, puis nous reprenons en septembre à Paris puis une présentation d’étape de travail durant le festival question de danse au KLAP à Marseille. Puis des accueils studios au CCN de NANTES et de Grenoble en octobre. La création se fera durant le festival Trajectoires au CCN de Nantes en janvier 2018.

Laurent Cebe : Je prépare une nouvelle version de Pièce pour pièce, précédente création qui au départ est un solo à propos de la question du jeune artiste, aujourd’hui ce solo ce transforme en duo avec Julie Nioche. Ce sera le 24 Juin à Nantes au Festival sous les Hauts pavés. J’écris une nouvelle pièce pour 2018 un solo sur la relation qui existe entre mon travail chorégraphique et ma pratique du dessin dont le titre sera A main levée. Au delà de la création, de nombreux projet de médiations et de création avec des amateurs se mettent en place.

La rédaction de TOUTELACULTURE.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *