[Live Report] « Futurs non-conformes »: Rencontre avec les artistes de l’espace virtuel du Jeu de Paume

12 avril 2016 Par Araso | 0 commentaires

Ce soir dans l’auditorium du Jeu de Paume a eu lieu une rencontre avec les artistes partie prenante de l’exposition en cours, « Futurs non conformes». Ce projet d’un an et demie est l’occasion pour des artistes contemporain de questionner par l’art l’utopie technologique. A l’occasion du lancement en ligne du premier chapitre «Futurs non-conformes. #1 Mythologies», le Jeu de Paume a organisé une conférence/rencontre (en vrai) avec les artistes Ewen Chardronnet, Manu Luksch, Peter Moosgaard et Nicolas Maigret, commissaire.

Note de la rédaction :

La machine innovation/progrès est en marche et le monde de demain est parti pour être réglé par le solutionisme du tout-technologique. Cette « propagande de l’innovation » qui inonde absolument tous les champs du discours dominant est le sujet d’expérimentation et de critique des artistes de « Futurs non-conformes. #1 Mythologies». 

Qu’est-ce que le culte du cargo? Pour le savoir, rendez-vous sur la page du projet de l’autrichien Peter Moosgard, Supercargoqui se penche précisément sur le phénomène de récupération de la technologie occidentale par des cultures aborigènes, qui l’imitent en espérant produire les mêmes effets. Depuis 2013, son blog Supercargo récupère des images d’archives mêlées à son propre travail sur ces artefacts de l’innovation technologique comme symbole de pouvoir, d’appartenance sociale et de style de vie et transcendé par des pratiques ritualisantes.

L’autrichienne basée à Londres Manu Luksch, artiste cinéaste, travaille quant à elle sur le projet de ville intelligente dans le cadre de Smart City ABC. Grâce à une approche de récolte des faits qu’elle expose ensuite dans ses films, elle challenge cette conception qu’une ville plus connectée rend plus heureux. « Tout comme Facebook a hacké le concept d’ « ami » et de « like », le concept de « bonheur » est en train d’être pris en otage à son tour » observe-t-elle. Ainsi, des gouvernements au moyen-Orient sont-ils allés jusqu’à créer un « Ministère du Bonheur ». Le compte Twitter @SmartCitiesABC permet de suivre en direct le fil de ses trouvailles au fur et à mesure que son projet avance.

Planète Laboratoire est le journal lancé par le français Ewen Chardonnet et du collectif d’artistes Bureau d’études. Quatre numéros ont été publiés à ce jour. L’initiative pose cette fois la question d’un capitalisme alien, qui remette en cause le système entier de l’Anthropocène, et le débat qui cherche à « dater le moment où l’espèce humaine ou une partie d’entre elle est devenue l’agent d’une transformation majeure et irréversible de l’environnement terrestre ». Journal d’anticipation d’un futur qui paraît soudain très proche, l’oeuvre est consultable en ligne et traduite en français et en anglais.

«Futurs non-conformes» est donc une proposition intelligente de Nicolas Maigret qui permet d’utiliser l’innovation comme vecteur de réflexion sur elle-même et qui pose des questions fondamentales, tout en apportant des éléments de réponse.

Visuel © Peter Moosgaard « Supercargo »


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: