Mode
Ann Demeulemeester claque la porte !

Ann Demeulemeester claque la porte !

22 novembre 2013 | PAR La Rédaction

Elle quitte sa propre boîte. La nouvelle est tombée mercredi 20 novembre : la créatrice belge Ann Demeulemeester prend la porte de sa maison. La styliste est revenue sur ce qui l’a poussée à prendre cette décision dans le célèbre magazine de mode américain Women’s Wear Daily.

ann_demeulemeester

Une créatrice surdouée !

La nouvelle fait d’autant plus de bruit qu’elle concerne l’une des pointures de la mode contemporaine. Elle fait partie du mythique groupe des « Six d’Anvers », qui abrite des génies créatifs à l’origine d’une « culture de la mode belge ». Autour de cette émulation créative d’ailleurs, on peut rencontrer des personnalités comme Martin Margiela, qui avait créé le buzz en signant une collection capsule pour H&M l’an passé.

La styliste porte en elle un véritable don puisqu’elle avait été élue la jeune créatrice le plus prometteuse en 1982 en recevant la Canette d’Or. Cependant, il faut reconnaître que ce groupe a énormément contribué au succès de la belge, puisqu’en 1986, elle présentait sa première collection internationale à Londres avec eux. Un an plus tard, les Parisiennes tomberont sous le charme de sa marque.

Depuis, Ann Demeulemeester est devenue le symbole d’une mode punk contemporaine, donnant une dimension raffinée et élégante à cet esprit rock. Dès 2006, la reconnaissance est unanime avec environ 200 boutiques un peu partout dans le monde.

La touche Ann Demeulemeester

Fondée en 1987, sa maison a rapidement rencontré le succès avec ses silhouettes androgynes et épurées. Elle fait partie de ces créatifs qui incarnent des valeurs sûres en concevant de vrais vêtements.

Tout est dans le détail dans son travail. Ann Demeulemeester s’amuse à dessiner une garde-robe rock aux silhouettes féminines poétiques dominée par le noir et le blanc. Progressivement, elle impose ses classiques dans le paysage des basiques avec le blouson de motard, la jupe longue et la grosse maille.

L’esprit de la maison se décline sous d’irrésistibles superpositions, combinant formes simples et contours marqués. Noir, couleurs, tissus unis, jacquards… La designer touche à tout et n’hésite pas à recomposer le dressing du dandy pour l’été prochain.

L’envie de relever de nouveaux défis !

Plus qu’une histoire qui touche à sa fin, c’est une nouvelle époque qui est arrivée pour elle mais aussi pour sa marque éponyme. Dans une lettre citée sur le site internet du Women’s Wear Daily, elle explique que sa maison possède maintenant « sa propre identité et son propre héritage » et n’a plus besoin d’elle.

Ann Demeulemeester insiste sur ce départ heureux qui lui donne l’occasion de se confronter à de nouveaux challenges dont elle se garde pourtant de parler. Seule certitude, la maison présentera un défilé homme et femme le 27 janvier à Paris pour la collection automne-hiver 2014.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’inquiéter pour l’avenir de la quinquagénaire puisque les Belges ont le vent en poupe ! Comment se garder en effet de faire un parallèle avec son confrère Dries Van Noten qui réussit avec brio à rendre le kitsch gracieux. Ultime preuve de renommée, ce dernier se verra consacrer une rétrospective en février au musée des Arts Décoratifs de Paris. Quant à la brillante styliste, le dossier est à suivre !

Camille Pettineo

Visuels : © capture d’écran du site d’Ann Demeulemeester

Gagnez 5×2 places pour le spectacle de théâtre « Cine in Corpore » le 30 novembre
Maurice Sarfati, la voix de Nicky Larson, est mort !
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *