Mode

A la rencontre du couturier Olivier Theyskens au MoMu [Anvers]

A la rencontre du couturier Olivier Theyskens au MoMu [Anvers]

05 février 2018 | PAR Yaël Hirsch

18 mars 2017, « she walks in beauty » permet de découvrir le parcours du couturier Olivier Theyskens au Mode Muséum d’Anvers.
[rating=4]

 

L’expo commence sur une phrase de Baudelaire « Le génie n’est que l’enfance retrouvée à volonté » que s’ouvre le portrait que le MoMu réserve au « prince gothique de la mode », Olivier Theyskens, forme à La Cambre à Bruxelles et débutant avec la deuxième vague des créateurs belges dans les années 1990 sur le côté à Knokke le Zout, le désigner est passé par deux grandes maisons : Rochas, Ricci, puis a pris les rennes de la marque américaine Theory avant de se lancer à son nom en 2016.

Ample et joliment scénographiée, l’exposition du MoMu prend le partie de la chronologie pour montrer l’origine romantique et gothique de fascinant créateur, à grands re forts de croquis et de robes noires. Quand il entre chez Rochas, on réalise qu’il se glisse dans un Histoire ancienne et redonne une nouvelle énergie à la maison qui avait bifurqué vers les parfums. Ses chaussures sont déjà d’un goût délicat, avec des lignes finalement beaucoup plus osées que les bustiers de ses robes. Chez Nina Ricci, le couturier fait l’expérience de la matière. Chez Theory, s’il cumule les fonctions, il embrasse le minimalisme américain et lui donne son twist en lancent des collections de plus en plus affirmée. Pour sa propre marque, c’est toujours le noir mais aussi le tour et dès 2017 ses bottines 19e revisitées sont juste magiques. Centrée sur des modèles prêtés par le désigner, parsemée d’esquisses, mais aussi de citation de poètes qui vont de Sylvia Plath à Patti Smith en passant par Allan Edgar Poe et Emile Verhaeren, l’exposition suggère le poète derrière l’homme au crayon et également celui qui aime jouer lui même avec les broderies et les matières. Une vraie rencontre !
Visuels : affiche officielle /  photos de l’exposition (c) Yaël Hirsch

Gagnez 10×2 places pour le Festival des Arts Martiaux (24 mars Paris)
L’incroyable maison magique, le havre des enfants : la Bouitte
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *