Tendances

Fauchon, L’Hôtel ouvre ses portes, Place de la Madeleine

Fauchon, L’Hôtel ouvre ses portes, Place de la Madeleine

06 septembre 2018 | PAR Yaël Hirsch

Entre Boutique hôtel et Palace à taille humaine, Fauchon ouvre son luxueux gîte, membre de la prestigieuse ligue des Leading Hotels of the World sur son fief : la place de la Madeleine.

Sous la houlette de Richard Martinet (qui a aussi supervisé la rénovation du Crillon), ce nouveau lieu très parisien propose un luxe orignal et fidèle : tout en rose et noir et or, à découvrir d’urgence, soit pour y dormir, soit pour s’y délecter au grand café Fauchon qui fait l’angle du boulevard Haussmann.

Fauchon, L’Hôtel, est le fruit de la jonction de deux immeubles, ce qui crée des décalages bien aménagés des étages. A la fois d’un luxe audacieux et moderne mais inspiré par l’art déco, le palace de l’épicier de luxe parisien a été conçu pour ouvrir 11, place de la Madeleine, à cause de l’historique de Fauchon, une épicerie créée il y a 130 ans sur cette place parisienne. C’est d’ailleurs cité Madeleine que l’on trouve un salon d’été articulé autour d’une verrière et d’une fontaine historique, où les clients de l’hôtel savourent le petit déjeuner.

Mais de fait, l’hôtel de 54 chambres (dont 17 suites) et 5 étoiles ouvre largement son entrée sur le Boulevard Haussmann où il n’y a pas vraiment de concierge mais du personnel d’accueil après un check in en ligne.

Dans l’hôtel Fauchon tout est sur mesure ; les lustres, des espaces ouverts, les salles de bain des chambres, ainsi que les œuvres d’art exposées dans les divers espaces. Alors que le café est accessible à tous, la bibliothèque cosi avec cheminée est pour l’instant réservée aux clients de l’hôtel.

Côté public, la réputation de Fauchon et ses couleurs noires, roses et dorées parlent à une grande audience internationale, notamment aux japonais, ou moyen-orientaux qui aiment le luxe et savent l’apprécier aussi un brin différent.

Au cœur des étages, les moquettes des couloirs et les chambres respectent le code couleur de Fauchon. Les chambres vont de 25 m2 à 60 m2, leurs prix vont de 650 à 3000 euros la nuit et leur de décoration suit deux ambiances : « poudré » ou « rock’n roll ». Chaque chambre a son « gourmet bar » dessiné en rose gourmand sur mesure par Roche Bobois et qui est rempli de victuailles personnalisées de haute épicerie.

Ouvert depuis deux semaines, le Café Fauchon est aux couleurs de la maison, rayonne de mosaïques, au coin du boulevard Haussmann et de la Place de la Madeleine. Les cuisines ont été confiées à Frédéric Claudel qui s’occupait des Ombres et du Shangri-la. Le menu fonctionne selon 4 thématiques : les végétaux, la mer, la terre et les douceurs. Avec des prix pour 1, 2 ou 3 assiettes thématiques à 28, 35 et 42 euros. Évidemment la carte des desserts est signée Fauchon avec des petites variation. Par exemple le Bisou-bisou porte un piercing.

Les soins du spa sont Carita pour le visage et le protocole est Fauchon et gourmand pour le corps. Tout y est rose aux couleurs de Fauchon, y compris le Hammam, les cabines de soin et le hall d’accueil du sous-sol. Les soins soit ouverts à tous, sur réservation au 0187862828.

Fauchon, L’Hôtel, 11 rue de la madeleine, Informations et réservations : 018786 28 00 ou ici.

Visuel : ©Yaël Hirsch

Gagnez 5×2 places pour le 40ème anniversaire de l’Orchestre de chambre de Paris
Playlist Partenaire – le MaMA (17-19 oct.)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *