Théâtre
Les premiers, un conte sur la torréfaction du sentiment amoureux

Les premiers, un conte sur la torréfaction du sentiment amoureux

06 septembre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Après Bloc (Prix Paris Jeunes Talents 2011), spectacle autour de la famille, Les Premiers est la deuxième création de Jeanne Lepers.  Elle a fabriqué un conte pour adultes joyeux et rafraîchissant sur l’élection dans l’amour.

 

Jeanne Lepers est une femme optimiste. Elle croit que l’amour peut apparaître entre les êtres malgré eux. Elle raconte dans Les Premiers l’histoire fabuleuse d’une rencontre imprévue qui va enfanter par la main invisible d’un cupidon malicieux un duo amoureux. Jeanne Lepers est une femme joyeuse. Le trajet du couple  dans un univers mêlant naturalisme et onirisme constitue pour le spectateur un voyage enjoué dans son propre imaginaire.

Quand je croise ton regard, j’ai comme du feu dans le ventre. 

Une femme, Rilsieux, débarque par effraction chez un homme, André ; elle s’introduit par un élément du décor. Elle a bourlingué et cherche un refuge. L’homme ermite, reclus, timide et gauche la rejette, mais elle tient bon. Il finira par l’accueillir, deviendra son sauveur et par là même se découvrira héros. Émiettée physiquement et psychiquement, Rilsieux va se reconstituer, réapprendre à marcher, à manger et retrouver peu à peu la mémoire. Une rencontre vraie aura lieu entre les deux écorchés au son de la musique arabe si propice à l’épanchement amoureux. Un paradis se construit devant nous. 

La mise en scène, la scénographie et le création du rythme sont brillantes, les chorégraphies réussies; le spectateur est ravi devant l’histoire de cette bientôt fée et de ce futur prince. La pièce se plante ainsi dans nos imaginaires d’enfants cependant que l’écriture adroite traverse toutes les modalités de l’amour, entre violence et tendresse, pour comprendre que sans le choix consciemment consenti, rien ne se coud entre deux amoureux. 

 

Les Premiers

Texte et mise en scène Jeanne Lepers

Théâtre de Belleville

Durée 1h30

Crédit Photo© Lucie Gautrain

Infos pratiques

Institut Cervantes de Toulouse
La Fábrica Flamenca – Centro Flamenco de Toulouse
theatredebelleville

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *