Théâtre
‘LE ROMAN DE MONSIEUR MOLIÈRE » de Boulganov au Lucernaire

‘LE ROMAN DE MONSIEUR MOLIÈRE » de Boulganov au Lucernaire

22 octobre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Boulgakov nous livre une vision ébouriffante de la vie de Molière. Ce récit légendaire d’une troupe ballotée entre les succès et les revers est ici présenté dans une version adaptée à la scène, vivante et enlevée. Elle est entrecoupée de scènes de Molière, de lettres de ses ennemis, et de morceaux de Lully interprétés au piano. Le spectateur peut assister ainsi aux débuts chaotiques de l’Illustre Théâtre, à son ascension fulgurante, à la querelle du Tartuffe et à la fin solitaire de son chef.

En Juin dernier la même troupe dont nous avions acclamé en septembre 2015 un Revizor audacieux crée et monte pour la 20e édition du Mois Molière à Versailles, formidable proposition du Théâtre Montansier, la pièce de Boulganov.  Évitant un biais exclusivement pédagogique la création de Ronan Rivière reprend la narration de l’auteur russe et y ajoute des tirades et des dialogues des scènes de Molière.

Une imposante charrette envahit l’espace. A cour un piano pour les intermèdes musicaux.La pièce est montée comme un seul en scène tant elle est le long récit de la vie de Jean Baptiste Poquelin, devenu Molière et tant Ronan Riviére qui joue avec tout son corps dans un jeu éloigné, justement et paradoxalement des postures du théâtre classique  sait saisir son public. 

Jean Baptiste Poquelin est né à Paris dans une famille bourgeoise cependant que Molière, celui de la légende et de la langue qui porte son nom est né paysan à Pezenas. Le motif de la charrette articule et la pièce et cette pliure du discours. La charrette est l’esprit de la mise en scène. A un moment, elle viendra s’installer sur un tapis de bon ton et un marquis perché sur elle tel un tribun condamnera dans un long monologue le Dom Juan de Molière avec force et mauvaise foi dans une scène cardinale qui récapitule tous les propos, les biais et les enjeux de la pièce. Michael Cohen y est fabuleux.

La pièce de commande est donc une trés adroite pièce pédagogique et contributive à y emmener nos enfants, et inspirée à assurer l’intérêt des adultes. A la beauté du texte répond celle de la musique du piano de Mazal.

 

 

 

 
Auteur : Mikhaïl Boulgakov
Artistes : En alternance : Ronan Rivière, François Kergourlay, Michaël Cohen, Olivier Mazal
Metteur en scène : Ronan Rivière

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_lucernaire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *