Théâtre

« Jalousies », un thème immémorial galvanisé par un duo burlesque irresistible [Avignon Off]

« Jalousies », un thème immémorial galvanisé par un duo burlesque irresistible [Avignon Off]

29 mars 2018 | PAR Yaël Hirsch

Au Théâtre du Gouvernail, Solange Milhaud et Gilles Guelblum ont traversé les âges en couple azimuté. Jalousies est leur duo burlesque, un two human show irrésistible qui part à la conquête d’Avignon cet été. Rendez-vous au au théâtre de l’Albatros, 29 rue des teinturiers, 84000 Avignon .

[rating=4]

Pour la dernière, le Théâtre du gouvernail est plein à craquer. Le bouche à oreille a fait son effet et certains reviennent d’ailleurs, emmenant des proches et des amis en quête d’une heure de rire vrai. Lorsque le rideau se lève, jeux de lumières et pas un mot mais une parade immémoriale de séduction : elle arrive, créature du paradis moulée dans une combinaison de latex noir, cheveux longs platine au vent. Il arrive aussi tout aussi stretch et virevoltant. La roue, puis l’étreinte mais attention le chasseur est volage et trop vite Adam regarde une autre femme dans le public …

De querelle amoureuse en vertes scènes de jurons, l’extraordinaire Solange Milhaud et le séducteur Gilles  Guelblum nous font traverser les siècles et les espaces pour faire des scènes pas piquées des hannetons : en ancien français, avec la gouaille de Casque d’or ou dans  un mutisme scandinave et contemporain, la jalousie explose et prend le public à parti. La structure de chaque saynète est la même, rehaussant encore l’humour d’attentes pour voir comment vont varier les excellents textes et  en quoi la force de frappe va changer d’axe.

Interpellé et même secoué, le public participe le plus intelligemment possible à cette scène de ménage agrandie qui fait exploser les limites de la scène. Un spectacle à la fois très simple et d’une complexité parfaitement maîtrisée, au rythme millimétré et qui se joue des stéréotypes pour les déjouer. Un flirt drolatique avec l’intime qui n’en montre jamais ce qui y a de grossier. A voir et à revoir à Avignon cet été et puis certainement à la rentré à nouveau à Paris.

Jalousies, Théâtre burlesque azimuté, avec Solange Milhaud et Gilles Guehlblum, mise en scène Olivier Rimbaud, durée 1:00.


Visuel : affiche du spectacle

Marie-José Malis fait de Vêtir ceux qui sont nus un théâtre de recherche
Sentinelle de la pluie, de Tatiana de Rosnay : submergée par les flots
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *