Théâtre
« Egg » d’Hideki Noda au théâtre national de Chaillot

« Egg » d’Hideki Noda au théâtre national de Chaillot

09 mars 2015 | PAR Sandra Bernard

« Egg » drôle de nom pour une pièce de théâtre. Pourtant, cette oeuvre à tiroirs d’Hideki Noda, directeur artistique du Tokyo Metropolitan Theater depuis 2009, interprétée au Théâtre National de Chaillot, s’avère prenante, surprenante, poignante et complexe. 

Abe, jeune joueur prometteur d' »Egg« , un sport collectif imaginaire, s’éprend d’Ichigo, la star montante de la pop japonaise. Seulement, celle-ci lui préfère Tsubarai, joueur vedette de l’équipe nationale japonaise d’Egg. Ce triangle amoureux est entouré de personnages hauts en couleur : The « Owner », l’Entraineur, Hirakawa, l’Ouvreuse, etc. Tous les ingrédients d’un vaudeville sont réunis, mais ce serait mal connaitre Hideki Noda. Les scènes comiques et incongrues s’enchaînent, évoquant le goût pour les divertissements populaires que sont le sport et la musique et leur instrumentation par les décideurs. Mais ce n’est là que le premier niveau de lecture d’Egg. Chaque acte apporte son lot de révélations, faisant lentement basculer le récit vers l’absurde puis le drame, révélant les vérités cachées d’un passé honteux et douloureux.

L’originalité de la pièce repose sur une temporalité à rebours, dont les Jeux Olympiques de Tokyo sont le point fixe. Les prochains jeux, en ,2020 qui occupent l’actualité japonaise et enthousiasment les foules, ceux de 1964 marquant pour le dramaturge le point de départ du nouveau Japon, son retour sur la scène internationale, un essor construit sur les bases mouvantes de la négation du passé, enfin, ceux de 1940, annulés suite au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Les personnages sont toujours présents, les scènes se rejouent inlassablement, mais toujours sous un angle différent. Peu à peu, c’est l’histoire du Japon qui se dessine sous les yeux du spectateur. Il est question d’une société versatile manipulée par les médias, des espoirs d’un peuple, d’honneur, de guerre mais surtout de mémoire et d’histoire. De la nécessité de connaitre et d’assumer un passé aussi horrible et dramatique soit-il, pour pouvoir avancer sur de bonnes bases et éviter la hantise du passé … Hideki Noda s’inscrit ainsi dans la lignée de dramaturges aussi prestigieux que Shuji Terayama et Yukio Mishima, On ne peut s’empêcher de remarquer l’actualité de la pièce, écrite en 2012, avant que la capitale nippone ne soit désignée pour accueillir les Jeux Olympiques d’été de 2020.

La mise en scène foisonnante et tonitruante, extrêmement construite, emporte les spectateurs dans les méandres du récit jusqu’au dénouement surprenant, leur insufflant une grande palette de sentiments. Les acteurs font preuve d’une énergie débordante, courant, escaladant, dansant, etc quel que soit leur âge. Le décor polyvalent permet de créer des espaces et de moduler l’espace, d’autant plus quand il est associé à la vidéo. Les changements de décors sont chorégraphiés, ajoutant du dynamisme à l’ensemble. Les costumes sont colorés, l’ambiance kawaii et pourtant …


Hideki Noda – Egg au Théâtre_de_Chaillot

Informations pratiques :

Egg, Hideki Noda, Théâtre National de Chaillot

Texte et mise en scène Hideki Noda
Musique Ringo Sheena

Avec
Satoshi Tsumabuki : Abe Hirafu, Eri Fukatsu : Ichigo Ichie, Toru Nakamura : suburai Kokichi, Natsuko Akiyama : The Owner, Koji Ohkura : Hirakawa, Takashi Fujii : Otokoyama, Hideki Noda : L’ouvreuse/ Kindai Kôhei/ Le directeur artistique, Isao Hashizume : Kieta l’entraîneur
Et la troupe : Ruiko Akikusa, Shunya Itabashi, Chika Uchida, Takaya Oishi, Tomoko Onishi, Itsuki Kawaharada, Masanori Kikuzawa, Taketo Kubota, Ayaka Kondo, Babibube Sato, Yugen Sato, Naomi Shimotsukasa, Yuji Shirakura, Hiroki Takeuchi, Emmie Nagata, Kanako Nishida, Takuma Noguchi, Junko Fukai, Takashi Masuyama, Yuta Matoba
Voix française : Jacques Obadia

Décor Yukio Horio
Lumières Ikuo Ogawa
Costumes Kodue Hibino
Effets sonores Yukio Takatsu
Chorégraphie Ikuyo Kuroda
Effets visuels Shutaro Oku
Conception coiffure et maquillage Isao Tsuge
Régisseur général Masataka Sesaki

Crédits : Takashi Okamoto

Infos pratiques

Théatre Gérard Philipe
Comédie saint michel
theatre_national_de_chaillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture