Performance
Olivia Hernaïz met votre carrière en jeu au T2G

Olivia Hernaïz met votre carrière en jeu au T2G

19 février 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Sur les bords, le deuxième week-end de performances du T2G, aura lieu les 28, 29 février et 1er mars. Seront présents Tino Sehgal, Eric Baudelaire et Célia Gondol, Pamina de Coulon… mais également Olivia Hernaïz. La belgo-espagnole a créé un jeu de société : L’Art & Ma Carrière. Toute La Culture a eu l’occasion d’être conviée en avant-première à cette performance très participative !

Sur le principe cela a l’allure d’un jeu de l’oie, avec des dés et des parcours « abordant la question de la sous-représentation des femmes et des minorités de genre dans le monde de l’art contemporain ».

L’objectif est simple : faire carrière dans un secteur que l’on a choisi. Car dans ce jeu tout n’est pas que hasard. Des cartes « réseau » et « opportunité » permettent comme dans la vie de faire ses choix librement.

Alors ? Historienne ? Galeriste ? Professeure ? Artiste ? Curatrice ? Sept métiers, huit parcours sont possibles. Et ils se conjuguent tous au féminin même si le joueur est un garçon. Cela provoque des situations évidemment cocasses. Mais pas que. Cela permet de façon très ludique de se mettre à la place de l’autre.

Cet été, au dernier festival d’Avignon,  la compagnie flamande Ontroerend Goed avait transformé le Tinel de la Chartreuse en tripot avec £¥€$. Ici on retrouve le même procédé : faire du jeu un spectacle collaboratif, participatif et à chaque fois unique.

L’Art & Ma Carrière questionne la place des femmes dans les métiers culturels. L’artiste a récolté des témoignages en vue de construire des situations. Par exemple, vous refusez de porter un décolleté et vous êtes virée ou bien comme le galeriste vous trouve jolie vous avez une augmentation…. et bien sûr, autour de la table, les joueurs discutent, commentent.

Mais le jeu ne pose pas uniquement la question de l’utilisation du corps dans la réussite, mais aussi celle des inégalités sociales. Certaines se retrouveront avec des parents pouvant payer des études et d’autres vraiment à la rue.

Là encore comme dans la vraie vie, il faut négocier, emprunter, convaincre. Celui qui réussit à atteindre l’objectif qu’il s’est lui même fixé gagne ! Oui…. lui même fixé. Dans ce jeu nous l’avons dit, nous sommes libres, cela ne veut pas dire sans contraintes.

Et pour atteindre son but il faut accumuler des points de bonheur, d’argent et de gloire. On réalise que tout est interdépendant. Parfois, le bonheur seul ne suffit pas !

Le dimanche 1er mars, 4 parties pourront être jouées simultanément au T2G.

Lancez les dés, faites vos choix, rien ne va plus !

Visuel : ©Olivia Hernaïz

Infos pratiques

sevres espace loisirs
Théâtre le Funambule
theatre_de_gennevilliers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *