Performance
« Métamorphose », un spectacle nomade au festival Parade(s)

« Métamorphose », un spectacle nomade au festival Parade(s)

06 juin 2022 | PAR Capucine De Montaudry

De vendredi à dimanche avait lieu le festival Parade(s) à Nanterre. Invités pour l’occasion, les membres du collectif des Plastiqueurs ont investi l’espace public avec Métamorphoses, un spectacle pluridisciplinaire et nomade. Accessible aux plus jeunes, la performance était d’une grande poésie et nous a apporté des parfums de l’étranger. 

Appel au dénuement et au nomadisme

Les spectateurs sont assis par terre et installés en cercle. Pendant que l’altiste Frédéric Jouannet interprète différents morceaux, trois femmes, Lola Legouest, Pauline Thébault et Raphaëlle Weber, apportent et utilisent différents objets (poudre, pinceaux, peinture). Leurs vêtements sont en toile, maculés de poussière et de peinture. Elles semblent toutes les trois revenir d’un long voyage. 

Lors de leur entrée, elles apportent d’énormes ballons qu’elles tiennent sur le dos à l’aide d’une corde. Chacun contient un liquide, blanc pour la plupart, mais aussi jaune, orange, vert… L’on découvre par la suite qu’il s’agit de peinture. Elles ont aussi de la poudre qu’elles lancent en l’air ou sur les spectateurs. Parfois, elles parlent et se font écho les unes aux autres : « Nous ne possédons rien », « Vous êtes chez vous et je suis chez moi », « Je suis chez vous et vous êtes chez moi », « Vous êtes chez moi et je suis chez vous »… Les mêmes phrases sont répétées, réinterprétées ; elles effacent les frontières entre les individus. Chacune arbore une expression particulière et un regard lointain. Leurs traits sont figés. Leur esprit paraît ailleurs, en itinérance, dans un monde dont l’on ne peut voir que des traces. 

Face à elles, les spectateurs sont aussi témoins de scènes de jeux. Leur complicité est moins naturelle et gâche quelque peu le mystère qui les entourait. Elles qualifient le rire comme « Une couleur d’enfance pour repeindre le monde », métaphore très poétique mais qui dans ce contexte perd de son effet. Les pinceaux qu’elles utilisent les amènent peu à peu à tracer des formes circulaires sur le sol. Elles dessinent comme un grand mandala, qui franchit l’espace réservé au public. De nombreux spectateurs sont ensuite sollicités pour peindre par deux des formes sur le sol. L’instant est convivial et bon enfant. 

Une magnifique performance musicale 

Le spectacle est rythmé par les différents morceaux qu’interprète Frédéric Jouannet. Il a branché son alto à un amplificateur et utilise des pédales pour enregistrer des riffs qui se répètent pendant qu’il joue une autre ligne mélodique. Tout est fait en live. Les sonorités de l’alto sont très chaleureuses ; elles nous font voyager à travers l’espace et le temps. En effet, aux gammes orientales se mêlent des phrasés baroques. Parfois les rythmes sont électro mais on pense aux ménestrels du Moyen-Âge. 

L’altiste explore devant nous toutes les possibilités de son instrument. Sa technique d’archet est impressionnante et il nous émerveille par la multiplicité des registres qu’il invoque. Tous se mêlent harmonieusement. Pour l’un des morceaux, il joue des harmoniques vibrantes qui créent une atmosphère presque mystique. 

Métamorphose est une très belle performance qui nous a émerveillés par son apparente simplicité et la multiplicité des influences qu’elle invoquait pour nous donner des parfums de voyage sans tomber dans les clichés. Les trois performeuses et l’altiste semblaient venir de partout et de nulle part. Parfois infantilisant, sûrement pour des questions d’accessibilité, le spectacle suscite avec subtilité ce goût de l’étranger et de l’autre qui nous fait parfois rêver d’une vie nomade. 

Visuel : Entrée en scène de Lola Legouest, Pauline Thébault et Raphaëlle Weber dans Métamorphose du collectif les Plastiqueurs, © Capucine de Montaudry. 

Avignon OFF 2022 : Au théâtre des Etoiles la pièce On vous rappellera veut nous instruire par le rire
La playlist en rase campagne
Capucine De Montaudry

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture