Performance
Festival Brouillage : coup de projecteur sur la création radiophonique

Festival Brouillage : coup de projecteur sur la création radiophonique

08 mai 2015 | PAR Camille Lucile Clerchon

Du 4 au 9 mai, Radio Campus Paris (93.9FM) et le théâtre La Loge s’associent pour faire se rencontrer arts radiophoniques et spectacle vivant.
Brouillage se déroule à la fois sur scène à La Loge au 77 rue de Charonne et à l’antenne au 93.9 de la bande FM. L’ensemble de la programmation se déroule sur le plateau et est retransmise en direct sur Radio Campus Paris.
Une occasion de découvrir des formes de création assez confidentielles que sont les démarches artistiques radiophoniques et les frotter aux pratiques du spectacle vivant.

brouillage2015

Brouillage : une rencontre fertile qui incite à l’expérimentation sur les plateaux : du plateau radio comme dispositif visuel au plateau de théâtre comme lieu de déploiement d’univers sonores à qui la boite noire ne manque pas de donner de singulière résonances.
Avec Brouillage, Radio Campus Paris et La Loge, scène incontournable de la jeune création, petite par sa taille mais grande par la qualité de sa programmation ouvrent un formidable espace de rencontres et d’invention de nouvelles formes.
La sagasphère et les créateurs de fictions radiophonique ont, pendant le festival, un espace de visibilité – au sens littéral du terme – inédit.
L’émission Radio Cousue Main, performance radiophonique artisanale et minimaliste – un micro pour unique outil – qui a lieu un jeudi par mois sur Radio Campus, a investi pour l’occasion la dimension spatiale et participative du spectacle vivant pour une émission créée en direct et avec le public
Le 6 mai, l’ultime épisode de la web série le Cacao qui tue n’était pas domicilié qu’au www.cacaoquitue.fr mais aussi au 77 rue de Charonne.
Des créateurs qui consacrent leur oeuvre à l’écriture de plateau sont invités pour Brouillage à creuser une dimension sonore de leur travail.
Christine Armanger crée Un rossignol, une variation inspirée, à partir de sa dernière pièce Sophie. Les paysages sonores nostalgiques, bucoliques ou tendres côtoient les insertions plus inquiètantes et sombres, à l’image d’un travail qui explore l’ambiguïté de l’innocence enfantine. Un rossignol vient chercher du côté du Do It Yourself cher à la radio libre, la performeuse, seule aux commandes, se réapproprie la régie son de la pièce par le moyen d’un radio cassette aux sonorités désuètes.

Spectacles et expérimentations, ateliers et soirée de clôture, à voir et à écouter, vous attendent encore jusqu’au 9 mai.

La Loge www.lalogeparis.fr
Radio Campus Paris www.radiocampusparis.org

Infos pratiques

Espace 93 Victor Hugo
Le Forum de Blanc-Mesnil
Weidmann-Charlotte

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *