Humour

[Avignon Off] Céline Groussard, « Période d’essai » validée

[Avignon Off] Céline Groussard, « Période d’essai » validée

07 juillet 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Vous connaissez Céline Groussard car on vous en a parlé souvent. Mais généralement la comédienne performait, au sein des Impromptus notamment, ce festival pluridisciplinaire qui se tient régulièrement à Paris, mais là, à Avignon, elle déploie son pouvoir comique pour un numéro de Stand Up tout sauf facile.

[rating=4]

Une blague de Jean Roucas, c’est toujours l’histoire de la bite d’un mec. Voilà plus ou moins comment sur scène la miss en petite robe noire à col claudine présente l’humoriste. Elle est aux antipodes même si elle aussi parle de cul.La différence c’est qu’elle n’est jamais vulgaire et, tour de force dans ce genre d’exercice, elle est toujours sensible.

Le personnage de Céline Groussard dans En période d’Essai est une fille super qui se trouve moyenne. Son gros défaut c’est de toujours « fermer sa gueule » à un tel point que et sa dignité et sa fierté ont honte de lui appartenir.

Son spectacle fait rire. Elle arrive à nous rendre solidaire de cette nana qui se retrouve à embrasser une carrière d’animatrice radio dans une émission de sexologie pour vieux ou, qui, pour quelques sous, joue les clown pour enfants pour les rejetons des salariés d’une boite insipide.

Tout est sujet à « vannes », et toutes fonctionnent. Sa mise en scène est celle d’un stand-up : une chaise haute et des spectateurs qu’elle rend complices. La dame pousse la chansonnette de façon pénible et assumée et s’auto-taille à l’aide de jingles fort marrants qui pointent son manque de transitions.

Le spectacle est de la bonne humeur, caustique, acide. Il est faussement léger et peut donc largement séduire un public peu coutumier des spectacles d’humours. Elle commence à être sérieusement repérée dans « le milieu », gagnante des Duels pour Rire et du prix SACD du festival le Printemps du Rire de Toulouse2014, elle est pour la première fois à Avignon armée d’un second degré décapant, amenez le votre avec vous, et riez !

Cela se passe à L’Arrache Théâtre, 32 rue du Chapeau Rouge, page 30 du programme. Notons que ce lieu pratique la co-réalisation, fait assez rare pour être largement salué. Cela signifie que les compagnies ne louent pas leur créneau.


« En Période d’Essai » au festival Avignon Off… par C-lineG

 Visuel : ©Flavien Prioreau

Infos pratiques

Festival en Othe
Urbaka
festival_off_davignon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *