Danse

Nancy. Interview : danse, sexe, drogue et rock’n’roll

Nancy. Interview : danse, sexe, drogue et rock’n’roll

06 février 2014 | PAR Christophe Candoni

Inspirés de la relation tumultueuse entre Nancy Sungen et Sid Vicious des Sex Pistols, le chorégraphe et metteur en scène Claude Bardouil et l’actrice Magdalena Poplawska se livrent à un spectaculaire corps à corps sensuel et écorché.

[rating=4]

Quand Nancy, anti-héroïne par excellence, strip-teaseuse et fille de rien, est retrouvée morte en 1978 dans une chambre d’hôtel à New York, tout laisse à penser qu’elle a été assassinée par son boyfriend, le bassiste du  légendaire groupe punk rock, même si cela n’a jamais été prouvé.  Dans un duo à fleur de peau, entre étreintes et éreintements parfaitement maîtrisés au cours desquels les corps s’attirent et se détruisent sans concession, les deux électrons libres se trouvent magnifiés jusque dans leur triviale déchéance.

Depuis 2010, l’artiste français Claude Bardouil travaille avec Krzysztof Warlikowski, l’un des metteurs en scène les plus passionnants sur la scène internationale actuelle. Il est même devenu consubstantiel à son travail, prenant en charge une importante séquence dans sa dernière création, l’épatant Kabaret Warszawski vu au dernier festival d’Avignon et repris dès demain à Chaillot, où il faisait une sorte de happening majestueux et  apocalyptique sur les plages hurlantes de l’album Kid A de Radiohead. On retrouve dans Nancy. Interview ce qui fait la particularité sidérante des corps warlikowskiens, longilignes, hypersexués, vertigineux, combatifs et destroy, dans toute leur splendeur.

Cette proposition donne le ton de l’identité artistique du Nowy teatr, ce nouveau théâtre que dirige Warlikowski  à Varsovie dans l’ancien garage d’un des rares bâtiments à avoir survécu à la seconde Guerre mondiale. L’enjeu de son théâtre est de proposer comme moyen de s’affranchir des répressions liberticides la mise à nu revendiquée  de l’intime et le désir affiché au mépris de la morale, de la norme, des modes de pensées archaïques définies entre autres par une Eglise catholique toujours puissante en Pologne.

Jouissivement  excessif et transgressif, Nancy. Interview, tout comme le Cabaret Varsovie à ne pas rater, est une ode à la sexualité comme acte de résistance et de liberté.

Nancy. Wywiad © Magda Hueckel

Infos pratiques

Théatre Gérard Philipe
Comédie saint michel
theatre_national_de_chaillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *