Danse
Les amnésies délicieuses de Xavier Le Roy au Festival d’Automne

Les amnésies délicieuses de Xavier Le Roy au Festival d’Automne

09 décembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Depuis 2012, l’ex spécialiste en biologie moléculaire devenu excellent danseur et chorégraphe, Xavier Le Roy est en résidence au Théâtre de la Cité Internationale. Il présente dans le cadre du Festival d’Automne Sans titre (2014) une oeuvre cynique à souhait à l’humour mordant

[rating=5]

« On fait des choses qui ne sont pas forcément comprises au moment où on les fait. Il y a une nécessité de travailler avec la généalogie de l’art dans lequel on s’inscrit » nous confiait-il en marge de la Rétrospective que le Nouveau Festival du Centre Pompidou lui consacrait en 2013 , et son nouveau Sans Titre vient dire exactement cela.
Il arrive sur scène tout embêté, un peu timide. Il avoue souffrir d’une « amnésie rétrograde périodique ». Il faut alors faire intervenir le public pour retrouver la mémoire qui permettra de réactiver le spectacle. On rit franchement devant ce jeu de dupe qui en dit plus que la plaisante.
Comment voir ce que l’on ne voit pas ? Comment arriver vierge de tout souvenir à un spectacle ? Comment ne pas figer une image promotionnelle et en attendre quelque chose ?
Xavier Le Roy va nous immerger dans la quête du sens sans l’image. Nous verrons des formes devenir humaines jusqu’à semer le trouble de la perception. Le geste se fera immense en même temps qu’infinitésimal, le tout pour plonger ensuite dans la pleine lumière de la mécanique ondulatoire.

Dans ce spectacle on passe des mondes troglodytes à l’hyper robotisation dans une aridité âpre qui attise et subjugue. Il nous embarque dans sa désinvolture suppléée par un geste qui est précis sans être ici dans le choix du virtuose. Ici, le corps remplace la parole

On se souvient de son Sacre en 2007 qui était sans danse et sans musiciens. Avec Giszelle il refaisait une histoire très personnelle de la danse. Le Roy ne cesse d’interroger et d’explorer la discipline pour y apporter le sens que l’abstraction fut en réaction au figuratif dans la peinture.

Visuel : Jamie North/Kaldor Public Art Projects

Infos pratiques

Théâtre Petit Hebertot
Le Zèbre
theatre_de_la_cite_internationale

One thought on “Les amnésies délicieuses de Xavier Le Roy au Festival d’Automne”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture