Cirque

Le « Quabaret en cirQuit », un souffle de talent et de bonne humeur sous le chapiteau du Cirque Electrique

Le « Quabaret en cirQuit », un souffle de talent et de bonne humeur sous le chapiteau du Cirque Electrique

13 octobre 2017 | PAR Mathieu Dochtermann

Le Cirque Electrique accueille jusqu’au dimanche 15 octobre le Quabaret en cirQuit, spectacle de cirque proposé par de jeunes circassiens pleins d’énergie et d’humour… ce qui n’exclut pas le talent! Ils nous régalent d’un enchaînement de numéros globalement bien maîtrisés, dont quelques-uns sont très originaux, voir carrément bluffants. Une sortie extrêmement agréable, en compagnie de jeunes artistes que l’on gagne à découvrir!

[rating=5]

En cirQuit, ce n’est pas une compagnie, mais un bureau d’accompagnement artistique. Qu’importe, puisqu’il est si proche de ses artistes que l’ensemble fonctionne, pour l’espace de cinq jours, comme une véritable petite troupe: c’est ainsi qu’est né le Quabaret, sympathique sideshow de numéros de jeunes et talentueux circassiens, qui sont animés avec un bel ensemble par une énergie communicative!

Le dénominateur commun, donc, pour être subtil, n’en est pas moins présent: l’humour, la vitalité, la volonté de proposer une lecture différente de disciplines déjà bien connues. Dans la veine du dynamitage comique, il faut saluer le talent du duo de main-à-main et portés acrobatiques formé par Anaïs Albisetti et Pedro Consciênscia, qui n’est autre que la moitié du Collectif Bigbinôme vu à Chalon Dans La Rue cet été: virtuosité technique, évidemment, mais clownesque tout aussi bien. Garance Hubert-Samson emporte également une large adhésion avec son numéro de corde lisse… chanté, qui érige la capacité à interpréter « Hallelujah » de Cohen en montrant sa culotte au rang de discipline artistique. Clémence Hugo et Cléo Lanfranchi, avec leur duo de contorsion en caisse un peu déjanté, sous leur maquillage burtonien, ont elles aussi mérité la palme de l’humour, un brin inquiétant.

On s’amuse donc beaucoup, mais certains numéros arrivent à installer, en quelques minutes, leur propre univers, qui vient trancher avec l’ambiance globalement burlesque. Il en est ainsi du numéro d’Alejandro Soto, qui se présente en scène avec un mât chinois, mais déjoue les attentes en ne s’en servant qu’assez peu, car son numéro, malin et dérangeant, est avant tout extrêmement théâtral, et joue sur l’animalité en s’appuyant sur des…balles de ping pong. Une mention spéciale doit surtout être faite d’une artiste impressionnante, dont les deux numéros, inédits, amènent une poésie et une touche extrêmement personnelle sur la piste: Leila Köckenberger est assurément une circassienne à suivre. Qu’elle se tienne en équilibre sur le goulot de bouteilles, plongée dans la pénombre, ou qu’elle s’élève à la force de ses bras dans un numéro de Plastique aérien qui renouvelle les possibilités du tissu aérien, sa présence impressionne.

On se l’avouera sans chichis: tous les numéros ne sont pas exactement au même niveau, tout ne réussit pas tous les soirs, la lumière et le son ne sont pas toujours bien calés… on se rend compte, tout de même, qu’il ne s’agit pas d’un spectacle rodé ni d’une troupe qui existe sur une base permanente. Mais, après tout, tant pis, car cela restitue de son authenticité au spectacle! Et, en tout état de cause, cela est très vite pardonné, du fait de l’énergie et de la bonne humeur qui règnent sous le Big Top grâce à ces artistes.

Il faut remercier en cirQuit de proposer ce Quabaret, il faut surtout y aller, pour le voir de ses propres yeux, et passer une soirée qui met de la joie dans les coeurs!

Vendredi et samedi à 21h, puis dimanche à 17h au Cirque Electrique.

 

Interprètes: Alejandro Soto, Anaïs Albisetti, Pedro Consciênscia, Garance Hubert-Samson, Clémence Hugo, Cléo Lanfranchi, Leila Köckenberger, Benjamin Cipolla, Tristan Curty, Claire Carpentier, Jean-Baptiste Griezek
Producteur : en cirQuit
Co-réalisation : Cirque Électrique
visuels: (c) Ann Son

Infos pratiques

La Scène Watteau
Musée d’Orsay
cirque electrique

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *