Musique

Rencontre avec « 21Juin le duo », un couple dans la vie comme dans la musique ! [Interview]

Rencontre avec « 21Juin le duo », un couple dans la vie comme dans la musique ! [Interview]

13 mai 2018 | PAR Kevin Sonsa-Kini

21Juin le duo est un duo d’artistes composé de Julien Guillemin et Manon Pecheur qui forment un couple dans la vie réelle. Le 21 juin est non seulement la date du début de l’été et de la Fête de la musique mais également celle de leur rencontre ! D’où le titre de leur EP de 6 titres « 21.06.17 » classé dans le Top 20 des « variétés françaises » sur iTunes. Rencontre avec un chanteur talentueux et une chanteuse talentueuse. 

Par Kevin Sonsa-Kini

Votre duo s’appelle 21Juin le duo, pourquoi ce nom ? 

Manon: Le 21 juin c’est le jour où nous nous sommes rencontrés il y a huit ans. Je travaillais dans l’événementiel et j’organisais une fête de la musique à Annecy. Julien était le musicien de la soirée. J’ai chanté et je suis tombé amoureuse du musicien.

Julien: C’est la musique qui a fait qu’on s’est rencontré. On trouve ça rigolo de prendre 21Juin comme nom c’est à la fois une histoire personnelle et c’est aussi une date symbolique avec la Fête de la Musique, le début de l’été. C’est le jour le plus long et ça fait aussi penser aux vacances. Donc ça évoque inconsciemment des choses positives.

21558643_10104563017702955_5566408705583664180_n

Qu’est ce qui vous a poussé à faire un EP ensemble ? 

Julien: C’est le désir de concrétiser quelque chose. A la base moi j’avais un projet tout seul et je ne savais pas que Manon savait chanter. Un jour, je me préparais à la maison pour un concert et j’entends une voix très jolie qui vient de la chambre et je vois que c’est Manon qui chantait. J’ai découvert qu’elle chantait bien et c’est comme ça que ça a commencé. Je lui ai demandé de venir sur scène pour faire des chœurs dans un premier temps pour se familiariser un petit peu avec la scène et puis au bout de deux concerts je lui ai dit: « Ecoute, je trouve ça super cette complicité de duo qu’on a sur scène et vraiment j’aimerais qu’on fasse un vrai duo ». Et elle a accepté de faire ça.

Comment s’est passée la composition des titres de l’EP ? 

Julien: Moi j’avais fait pas mal de chansons. J’écris et je compose depuis des années pour moi et pour d’autres artistes. J’avais déjà une bonne base de ces chansons qu’on a retravaillées avec Manon et elle a mis son grain de sel. On a modifié des choses sur le texte, sur les mélodies, sur les enregistrements et les arrangements.

Manon: C’était des chansons qui étaient écrites en solo et on a fait beaucoup de transformations pour que ça soit des chansons en duo.

Julien: Il y a une chanson qu’on a faite à deux, c’est Le Capitaine.

De quoi parlent vos chansons ? 

Julien: Ça parle forcément d’amour mais pas que !  Ça parle des choses positives. On essaye d’avoir une approche simple et optimiste de la vie.

Manon: Il y a des grands thèmes comme la référence au temps parce que lorsque Julien écrivait en solo il faisait beaucoup de référence au temps qui passe mais de manière très subtile.

Julien: On parle aussi beaucoup de séduction. Dans la chanson Le Capitaine on se prend pour des enfants. La chanson Peau de Vache incarne le couple qui se dispute et se réconcilie. On aime bien parler du concret, du quotidien mais de façon poétique.

Si il y avait une chanson qui vous tenait à cœur parmi les 6, ce serait laquelle ? 

Manon: Moi c’est l’Ascenseur parce que cette chanson m’a toujours beaucoup touché. Et pour moi chanter cette chanson à deux voix me procure des sensations assez exceptionnelles.

Julien: Cette chanson (l’Ascenseur) est complètement intimiste contrairement aux autres chansons qui sont plus électro, plus dansantes. Cette chanson est plus profonde mais sur l’EP on a fait une version guitare/voix et ça nous permet d’essayer de faire ressentir aux gens une intimité, une proximité et une sincérité dans ce qu’on raconte.

J’hésite aussi entre Peau de Vache et La Bouche mais La Bouche c’est une chanson que je chante sur scène depuis des années. Je l’ai jouée à l’Olympia en 2009. c’est vraiment une Chanson qui me suit depuis longtemps et que je ne veux pas lâcher ! C’est une chanson qui m’a fait rencontrer plein de monde comme la chanteuse Dani. Je suis très content d’avoir chanté cette chanson avec Manon

Qui sont ceux qui ont contribué à la réalisation et au tournage des clips ?

Manon: Celui qu’on considère comme notre thérapeute de couple s’appelle Virgile Guy. C’est lui qui nous a aidé à trouver la couleur de notre musique, on s’est beaucoup cherché au début. En tout cas, c’est grâce à lui qu’on a trouvé notre couleur.

Julien: Pour les clips, ce sont des amis d’amis notamment ceux de Virgile Guy. Etienne Fu-Le Saulnier est un réalisateur très doué, super talentueux qui nous a fait le clip de La Bouche et de Peau de Vache. Mais c’était en équipe réduite c’est à dire juste lui et nous. Etienne était en train de filmer, de concevoir des idées etc…On s’est beaucoup amusé car c’est une super expérience. Surtout quand on est à trois on a une vraie proximité, une vraie intimité entre nous. Il y a des scènes improvisées, des scènes naturelles. Dans nos clips, on se montre comme on est dans la vraie vie. On ne veut pas surjouer, on veut vraiment quelque chose de naturel à chaque fois et cela se ressent dans nos clips. Quand les gens regardent Peau de Vache, ils se disent: « C’est génial, on a l’impression de vous voir comme dans la vraie vie ! » On s’aime fort, on se dispute cinq minutes plus tard, on rit, on s’amuse, puis on s’engueule, puis on rit à nouveau ! Enfin, le clip du Printemps a été réalisé par Matthieu Ponchel, un ami d’Etienne.

Comment vous définiriez votre style de musique ?

Manon: Moi je dirais que c’est de la pop-française.

Julien: On a un petit côté acoustique et un petit côté électro en même temps. On aime bien garder des guitares acoustiques, des instruments acoustiques et mettre des rythmes un peu électro pour donner un petit côté dansant et entraînant aux chansons.

Considérez-vous que cet EP vous a ouvert des portes dans le sens où vous intervenez dans des grandes radios comme France Bleu et vous allez participer peut-être au grand studio RTL…

Julien: Pour RTL on espère ! Ce n’est pas encore sûr mais on a été sélectionné par RTL pour jouer dans Le grand studio c’est super ! Notre EP c’est comme une carte de visite, un premier enfant. C’est un peu comme notre bébé !

Manon: C’est vrai que les chansons qu’on a choisies nous présentent bien. On a accordé beaucoup d’importance au choix des titres.

Est-ce que la musique vous permet de raconter votre vie en chansons ? 

Julien: Oui clairement ! C’est un peu notre thérapie de couple. Même sur scène on dit aux gens: « Allez, on va se crier Peau de vache. » En même temps on ne veut pas être trop égocentrique et centré uniquement sur notre petite histoire. On essaie aussi de faire en sorte que ça parle aux gens mais on veux quand-même garder beaucoup de sincérité. On ne veux pas inventer des trucs loufoques ou imaginaires.

Est-ce facile de gérer la carrière musicale et la vie sentimentale en même temps ?

Manon: Franchement, c’est une vraie galère ! (rires). C’est comme avoir une boîte ensemble. On est comme deux associés.

Julien: Moi je trouve magique de découvrir la musique, les radios, les interviews et les concerts avec Manon. Mais c’est vrai que ça rajoute une pression au couple. On est presque comme des collègues, on n’est pas toujours d’accord. C’est ce qui fait aussi que pour la créativité c’est intéressant car on a beaucoup d’échange sur les arrangements, les visuels, les musiciens…

Quels sont vos influences musicales à chacun ? 

Manon: Moi je suis assez populaire dans mes écoutes. J’écoute beaucoup de variétés. J’ai grandi avec De Palmas, je l’ai suivi dans sa carrière. J’aime beaucoup la chanson française et j’ai un petit faible pour Jenifer. Julien me dit parfois que j’ai des intonations qui lui ressemblent.

Julien: Moi j’écoute beaucoup de pop, de folk avec des guitares acoustiques, comme Jason Mraz par exemple. J’écoute aussi beaucoup d’électro et j’ai eu ma période soul/funk.

Vos projets pour 2018 ? 

Manon: On va aller rencontrer des gens dans toute la France, c’est chouette ! On prépare une petite surprise pour la rentrée qui sera en rapport avec l’EP. Je n’en dis pas plus !

Julien: On a des showcases dans les Culturas, les centres commerciaux, les plateaux radios en province. On est en train de composer d’autres chansons pour la suite. On n’arrête jamais de composer et d’écrire. On cherche à exploiter des nouvelles pistes musicales.

Interview réalisée à l’Hotel Mercure Paris Montparnasse Sacré Cœur.

Visuels: Facebook @21Juin le duo

« L’Oiseau chéri » de Fragonard : Le tableau retrouvé bientôt exposé à Grasse
Cannes 2018, en compétition : « Trois visages », un film touchant et cohérent de Jafar Panahi
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *