Rap / Hip-Hop
« V » l’album de la confirmation pour Vald

« V » l’album de la confirmation pour Vald

07 février 2022 | PAR La Rédaction

Après avoir été unanimement salué par la critique et le public pour ses précédents projets notamment Agartha et  XEU, Vald pour Valentin Le Du revient en ce début d’année avec un quatrième album solo sobrement intitulé  V .

Par Samuel Fergombé

Vald confirme son statut de « briseur de codes » du rap français

Avec ce quatrième album comptant 17 titres auxquels il faut ajouter 2 morceaux pour les éditions rouge, bleue, verte et jaune, le rappeur d’Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) monte en puissance et renoue avec ce qui fait sa force : son originalité. Depuis ses débuts avec la publication de ses premières mixtapes « NQNTMQMBQM » et « Cours de rattrapages », Vald s’est crée un univers atypique fait de clips originaux (« Eurotrap », « Megadose » ou encore « Désaccordé), d’égo-trip, de lyrics tranchants et de compositions entraînantes. Tant sur la forme que sur le fond, Vald réussit là encore avec « V » à nous proposer un album qui fera date et qui brise les codes habituels du rap.

Si Vald s’illustre comme « un briseur de codes » dans le rap français, c’est notamment grâce aux compositions très léchées de son beatmaker Seezy qui confirme avec « V » ses talents de compositeur. La combinaison Seezy-Vald fonctionne une fois encore à merveille. On notera qu’il y a peu de featurings sur ce nouvel album. Comme à l’accoutumée, Vald a privilégié rapper en solo, même si les rappeurs Hamza, Orelsan et Suikon Blaz A.D sont de la partie sur trois morceaux différents. Le manque de featurings n’est néanmoins pas un préjudice, Vald excelle et nous propose des textes d’une grande acuité. Le rappeur nous dépeint une société en manque de repères, empreinte notamment aux théories du complot, condamnée à la consommation de masse et frappée par les crises et la peur de l’avenir : « Mes descendants seront enviés, à trente ans, je suis rentier Au plafond, j’ai l’araignée, j’ai la sulfurique sous l’évier Là, j’suis paré à régner, c’est trop tard pour m’parrainer […] Je serai plus jamais content, j’vois les mécaniques oranges On vit à peine mais on mange, on vide la bière et on change »

Une philosophie pour surmonter les épreuves de la vie

L’une des grandes forces de Vald est de saisir les enjeux de notre société contemporaine comme en témoignent les titres « Pandémie », « Péon » ou encore « Anunnaki » : « Colis piégé sont tes cadeaux, passe chez Vuitton en Décathlon Jamais rien d’neuf, rien d’épatant, t’appelles ta vie, c’est en attente ».

 

Le rappeur donne aussi des clés de compréhension pour mieux vivre et surmonter les épreuves comme l’illustrent formidablement bien les paroles du titre « Laisse tomber » : « Le jour se lève mais pas l’obscurité Ils comprennent pas plus que moi mais ils veulent m’expliquer « Laisse tomber, c’est d’la folie, tu vas pas y arriver » « Laisse tomber, laisse tomber, laisse tomber », jamais ».

Depuis sa première mixtape, Vald a fait évoluer son style d’écriture et réussit brillamment à se renouveler tout en gardant ses thèmes de prédilection, son autodérision et certaines de ses « mimiques ». Avec « V », Vald a sans aucun doute gagner en sérieux. Même si le rappeur du 93, s’est sans doute éloigné de ce qui faisait le charme d’un album comme « Agartha » qui comportait des titres comme « Strip », « Ma Meilleure amie » ou « L.D.S », ses textes ont sans aucun doute gagné en profondeur et nous sortent d’un certain état d’inanition.

Vald – Capture d’écran Le retour du V

 

Laurent Lafitte est Dom Juan, forcément
Agenda de la semaine du 7 février
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture